Le premier ministre tunisien annonce sa démission

le
0
Hamadi Jebali a pris sa décision après l'échec de son projet de cabinet d'experts. Il laisse un pays englué dans une crise politique.

Il a joué à quitte ou double... et a perdu. Le premier ministre tunisien Hamadi Jebali a annoncé sa démission ce mardi, après avoir tenté en vain de faire aboutir son projet de formation d'un gouvernement de techniciens apolitiques. «J'avais promis qu'en cas d'échec de mon initiative, je démissionnerais et (...) je l'ai déjà fait», a-t-il déclaré, à l'issue de son entretien avec le président Moncef Marzouki.

Face aux manifestations et aux violences provoquées par l'assassinat de l'opposant de gauche, Chokri Belaïd, le 6 février dernier, Hamadi Jebali avait annoncé la formation d'un nouveau gouvernement d'experts indépendants. Il souhaitait ainsi mettre fin à la crise politique dans laquelle est plongé le pays. Le pari de cet islamiste pragmatique de 63 ans a toutefois échoué face à l'intransigeance de son propre parti...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant