Le Premier ministre roumain perd un allié au Parlement

le
0

BUCAREST, 27 novembre (Reuters) - Le Premier ministre roumain Victor Ponta, battu au second tour de l'élection présidentielle, a perdu jeudi le soutien d'un des partis soutenant sa coalition. L'Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR), qui représente la minorité hongroise du pays, avait rejoint la coalition au début de l'année. Son départ ne remet pas en cause la majorité parlementaire de Ponta, qui contrôle environ 60% des sièges de députés, mais affaiblit encore le chef du gouvernement social-démocrate, battu à la surprise générale par Klaus Iohannis au second tour de la présidentielle, le 16 novembre dernier. Les prochaines élections législatives sont prévues en 2016, mais un changement d'alliance n'est pas exclu d'ici là. "L'initiative prise aujourd'hui par les Hongrois est peut-être le signal qu'une nouvelle majorité politique a une chance d'éclore", analyse le politologue Cristian Patrasconiu. "Il faut attendre un peu pour voir comment vont se comporter les autres partenaires de la coalition et comment évolue la question d'un congrès du Parti social-démocrate." Le parti de Ponta pourrait en effet tenir un congrès extraordinaire au début de l'année prochaine pour tirer les conclusions de son échec à la présidentielle. (Radu-Sorin Marinas; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux