Le Premier ministre roumain inculpé pour corruption

le
0

(actualisé avec réaction de Ponta) BUCAREST, 17 septembre (Reuters) - Le Premier ministre roumain Victor Ponta a été inculpé jeudi pour falsification de documents et blanchiment d'argent dans le cadre de ses anciennes activités d'avocat. Ponta, qui dément toute malversation, fait l'objet de poursuites depuis le mois d'août. Il accuse le ministère public roumain "de manipulation de l'opinion publique". L'inculpation décidée par le parquet signifie que la phase d'instruction est terminée et que l'affaire est maintenant prête à être renvoyée devant un tribunal pour jugement. Victor Ponta, défait contre toute attente lors de l'élection présidentielle en novembre dernier, refuse de démissionner de ses fonctions de Premier ministre. Il s'appuie sur la confortable majorité au parlement de sa formation politique le Parti social-démocrate et de ses alliés pour se maintenir au pouvoir. L'opposition a déposé trois motions de censure depuis le mois de juin, en vain. Sur Facebook, le Premier ministre a fustigé sans citer son nom le travail du procureur chargé de son dossier. Le seul problème que rencontre la Roumanie est selon lui "l'obession d'un procureur totalement dénué de professionnalisme et qui cherche à exister en inventant et en imaginant des faits qui remontent à dix ans". Quatre autres personnes ont été inculpées dans cette affaire qui concerne un cas de collusion entre Victor Ponta, à l'époque où il était avocat, et un ancien ministre des Transports de son gouvernement, Dan Sova. (Radu Marinas; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant