Le premier ministre roumain accusé de plagiat

le
0
Ce nouveau scandale de pillage intellectuel au sein du gouvernement roumain met Victor Ponta en difficulté. Il voit dans ces accusations une cabale organisée par le président.

C'est une véritable malédiction du plagiat qui frappe le gouvernement roumain, atteint cette fois à son sommet. La revue scientifique Nature a accusé lundi le premier ministre roumain Victor Ponta, 39 ans, de plagiat dans la rédaction de sa thèse de doctorat en droit. Un dénonciateur anonyme a transmis à Nature des documents suggérant que plus de la moitié des 432 pages écrites par Victor Ponta sur le fonctionnement de la Cour pénale internationale est un texte dupliqué, sans références appropriées.

Des pans entiers du texte, présenté en 2003 à l'université de Bucarest, semblent être quasi identiques au contenu de monographies des spécialistes roumains en droit, Dumitru Diaconu et Vasile Cretu. Son mémoire reprendrait également une publication en anglais d'un autre spécialiste, Ion Diaconu.

Ponta a écrit sa thèse alors qu'il était secrétaire d'État dans le gouvernement d'Adrian Natase, qui était d'ailleurs son superviseur à l'université. Victor Ponta a r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant