Le Premier ministre pakistanais dit qu'il ne démissionnera pas

le
0

ISLAMABAD, 30 août (Reuters) - Nawaz Sharif a assuré samedi qu'il ne démissionnerait pas de son poste de Premier ministre du Pakistan malgré les manifestations organisées depuis deux semaines par ses opposants pour réclamer son départ. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés samedi devant le domicile du chef du gouvernement, pour la première fois depuis le début du mouvement de contestation. Des milliers d'opposants campent depuis deux semaines dans le centre d'Islamabad à l'appel de l'ancienne star de cricket Imran Khan, chef du Parti pour la justice (PTI, troisième forte politique au parlement) et de Tahir ul-Qadri, un prédicateur religieux. Toutes les négociations visant à trouver une issue à la crise, y compris avec la toute puissante armée pakistanaise, ont pour le moment échoué. Samedi, la police a tiré des grenades lacrymogènes pour disperser des opposants qui campaient dans la "zone rouge", le quartier d'Islamabad où se trouvent de nombres bâtiments gouvernementaux et ambassades. (Maria Golovnina et Mehreen Zahra-Malik; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant