Le Premier ministre irakien promet d'éradiquer la corruption

le
0
    BAGDAD, 9 janvier (Reuters) - Le Premier ministre irakien 
Haïdar al Abadi a promis samedi de consacrer cette année ses 
efforts à la lutte contre la corruption, répondant ainsi aux 
critiques formulées par le leader chiite Ali Sistani qui 
estimait vendredi que le gouvernement en place à Bagdad avait 
peu fait en ce domaine. 
    L'ayatollah Sistani, chef respecté de la communauté chiite 
en Irak, dispose dans le pays d'une autorité que peu d'hommes 
politiques oseraient contester. 
    "2016 sera l'année de l'éradication de la corruption", a 
déclaré Haïdar al Abadi dans un discours prononcé à l'occasion 
de l'anniversaire de la police de Bagdad. 
    Ali Sistani avait appelé vendredi Haïdar al Abadi à réformer 
l'administration irakienne et à engager une lutte efficace 
contre la corruption dans le pays. 
    "Une année s'est écoulée et rien n'a été accompli dans ce 
domaine", a déclaré le cheikh Ahmed al Safi, représentant de 
l'ayatollah Sistani, lors d'un sermon à Kerbala, ville sainte 
des chiites située au sud de Bagdad. 
         
 
 (Maher Chmaytelli; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant