Le Premier ministre indien accusé de favoriser les industriels du charbon

le
0

(Commodesk) Manmohan Singh, le Premier ministre indien, se défend actuellement d'accusations de corruption dans le cadre d'attributions de licences d'exploitation pour des gisements de charbon. Le BJP, principal parti d'opposition, réclame sa démission, pour le moment sans succès.

L'Autorité de contrôle des comptes publics l'accuse d'avoir accordé entre 2005 et 2009 des autorisations sans appel d'offres ni enchères à des industriels, en échange de pots-de-vin, entraînant un manque à gagner de 1.850 milliards de roupies (27 milliards d'euros) pour l'Etat indien. Manmohan Singh disposait alors également du portefeuille du charbon, aujourd'hui attribué à un ministre.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant