Le Premier ministre haïtien annonce sa démission

le
0

PORT-AU-PRINCE, 14 décembre (Reuters) - Le Premier ministre haïtien Laurent Lamothe, cédant aux pressions nationales et internationales après des mois de crise politique, a annoncé dimanche sa démission, au lendemain de violents affrontements qui ont fait un mort à Port-au-Prince. "Je quitte mes fonctions de Premier ministre ce soir avec le sentiment du devoir accompli", a-t-il déclaré lors d'une allocution télévisée dans la nuit de samedi à dimanche. Samedi, le président Michel Martelly a accepté les recommandations d'une commission de consultation mise sur pied pour tenter de trouver une solution à la crise et qui se prononçait pour le départ du chef du gouvernement. Cette commission a aussi préconisé la formation d'un gouvernement de consensus, avec des membres de l'opposition, et la nomination d'un conseil électoral en vue d'organiser les élections législatives et municipales. Le gouvernement haïtien a été jusqu'ici incapable d'organiser les élections législatives attendues depuis trois ans. Le pays le plus pauvre de l'hémisphère Nord peine à se remettre du terrible tremblement de terre qui a pratiquement rasé la capitale il y a cinq ans. Ces dernières semaines, de nombreuses manifestations ont été organisées pour dénoncer la corruption et demander la démission de Lamothe et de Martelly. Samedi, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de plusieurs villes et un homme a été tué par la police dans la capitale, près des ruines du palais présidentiel. Laurent Lamothe, 42 ans, a déclaré qu'il se retirait "la tête haute" et a salué le "travail remarquable" de son gouvernement "au service de la population". Il était donné comme un probable candidat à l'élection présidentielle de l'an prochain. Si des élections législatives ne sont pas organisées avant le 12 janvier prochain, le travail parlementaire sera suspendu et le président Martelly devra diriger le pays par décret. (Amélie Baron, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant