Le premier écoquartier d'Île-de-France a été inauguré

le
0

C’est sur les bords de Seine, à Issy-les-Moulineaux, qu’a été construit le premier écoquartier d’Île-de-France. Il se situe sur une ancienne friche industrielle. Un seul mot d’ordre : la mixité.

De la mixité et de la diversité. Des adjectifs qui ont été répétés maintes et maintes fois ce jeudi matin à Issy-les-Moulineaux, où était présenté le premier écoquartier entièrement achevé d’Île-de-France. Il a été livré il y a à peine deux mois. Et il n’a pas été fait à la va-vite. Loin s’en faut! «Rien que faire les études, réfléchir et imaginer le projet, cela nous a pris une année entière», explique Bernard Hémery, architecte en chef du projet. Un projet qui est vert, de A à Z. «Nous avons énormément travaillé sur la gratuité», se félicite-t-il. Et qu’est-ce qui est gratuit? La nature, le soleil, les bancs, l’air que l’on respire... «Nous avons mis le soleil et la lumière au centre de notre projet de manière à ce qu’il soit visible à tout moment de la journée sur ce site légèrement vallonné.»

Un site qui est idéalement placé: à deux pas du tramway et du RER, un accès direct aux bords de Seine et au parc Saint-Germain... La SEM 92, en charge de l’améngement et de la construction dans le département des Hauts-de-Seine, œuvre depuis plus de 20 ans pour reconquérir le front de Seine, et ce site en particulier. «À l’époque, se dressait ici même une ancienne usine d’incinération, avec deux grandes cheminées», se souvient Philippe Knusman, maire adjoint de la ville d’Issy-les-Moulineaux. Maintenant, ce sont 4 «îlots» - c’est comme cela qu’on les nomme - qui ont commencé à vivre leur vie et à se développer.

1780 habitants e 24.000 mètres carrés de bureaux

Revenons aux bases! Si on appelle cela un écoquartier mixte, c’est bien que l’on doit y trouver absolument tout. Logements donc, qui représentent 45.000 mètres carrés dont 12.500 mètres carrés de logements sociaux, soit 170 logements sur 700. En tout, ce sont 1780 habitants permanents qui composent cet écoquartier. «Il ne reste plus que quelques logements sociaux vacants, tout est parti très vite», se félicite Philippe Knusman. On trouve également 24.000 mètres carrés de bureaux, dont le siège de BNP Paribas Real Estate. Il faut ajouter à cela 2500 mètres carrés de commerces et de services en pied d’immeuble, un groupe scolaire de 8 classes, une crèche de 60 berceaux, et 5600 mètres carrés de résidence de tourisme...

Tous les ingrédients sont réunis pour répondre à tous les besoins. À l’entrée de l’Intermarché de l’(éco)quartier, un panneau - toujours vierge - et intitulé «toutes les infos sur la vie de votre quartier» attend d’être annoté au crayon veleda par les habitants et les commerçants. «Tout est intégré!», s’enthousiasme Dominique Decourt, paysagiste, en parlant des plantes et arbustes qui ont été choisis pour les jardins des résidences, des rues et des passages. «Il y a énormément de variétés de plantes, qui n’ont qu’une seule chose en commun: celle de pouvoir survivre à la fois au froid et à la chaleur», précise-t-il, en prononçant une dernière fois le mot magique. La diversité.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant