Le premier créancier de Skymark cherche à contrer ANA

le , mis à jour à 12:32
0

TOKYO, 1er juin (Reuters) - Le loueur d'avions Intrepid Aviation, premier créancier de la compagnie japonaise en difficulté Skymark Airlines, cherche un investisseur susceptible de contrer le projet de montée au capital d'ANA Holdings 9202.T , montrent des documents administratifs. Cette démarche est évoquée dans un projet de restructuration de Skymark, déposé vendredi par Intrepid devant la justice japonaise, parallèlement au projet concurrent présenté par Skymark elle-même et qui prévoit l'acquisition par ANA de 16,5% du capital. ID:nL5N0YK1P8 Le projet d'Intrepid, que Reuters a pu consulter lundi, ne mentionne aucun nom d'un éventuel investisseur et ne précise pas pourquoi il s'oppose à l'entrée d'ANA au tour de table. Des sources proches du dossier ont déclaré à Reuters qu'ANA refusait d'honorer des engagements pris par Skymark envers Intrepid avant le dépôt de bilan. Skymark a estimé que le projet d'Intrepid était "irréaliste". ANA s'est refusé à tout commentaire sur ses relations avec Intrepid mais a assuré qu'il n'envisageait pas de renoncer à son soutien à Skymark. Intrepid et Airbus Group AIR.PA détiennent à eux deux environ deux tiers de la dette de Skymark, estimée à 300 milliards de yens (2,2 milliards d'euros) et leur feu vert est indispensable à la mise en oeuvre du plan de restructuration impliquant ANA. Airbus s'oppose lui aussi à ce projet, qui réduirait ses chances d'obtenir des commandes de la compagnie japonaise, ont expliqué des sources proches du dossier la semaine dernière. Les difficultés financières de Skymark ont mis un coup d'arrêt à son ambitieux projet de développement, qui prévoyait l'achat de très gros porteurs Airbus A380. Incapable d'honorer ses engagements financiers, la compagnie a déposé son bilan en janvier, Airbus ayant suspendu le contrat de vente des A380 et exigé une indemnité d'annulation de 710 millions de dollars (651 millions d'euros). Skymark a jusqu'en juillet pour convaincre Intrepid et Airbus de ne pas barrer la route à ANA. En sauvant Skymark, ANA peut espérer récupérer de précieux créneaux d'atterrissage et de décollage sur l'aéroport de Tokyo-Haneda, sur lequel elle est déjà numéro un, ce qui lui permettrait de se renforcer face à sa principale concurrente, Japan Airlines 9201.T . (Maki Shiraki, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant