Le premier abribus "intelligent" avec écran tactile inauguré à Paris

le
0
Le premier abribus "intelligent" avec écran tactile inauguré à Paris
Le premier abribus "intelligent" avec écran tactile inauguré à Paris

Un abribus "intelligent" doté d'un écran tactile de 32 pouces, le premier d'une centaine qui doivent être installés à Paris, a été inauguré lundi place de la Bastille par la maire de Paris Anne Hidalgo et Jean-Charles Decaux, patron du groupe JCDecaux en charge du contrat.Ces abris doivent améliorer l'information aux voyageurs et offrir de nouveaux services numériques aux usagers, par le biais d'applications, soulignent leurs concepteurs qui ont collaboré avec le STIF et la RATP pour ce projet."Paris va disposer de l'abri le plus innovant et le plus complet déployé à ce jour dans le monde", a souligné Jean-Charles Decaux, selon un communiqué.JCDecaux, qui avait décroché en 2013 un contrat pour le renouvellement et l'entretien pour 15 ans des 2.000 abribus publicitaires de la ville de Paris a commencé à l'automne à mettre en place progressivement ces nouveaux équipements dont 100 doivent être "intelligents".Les écrans d'information de ces nouveaux abris voyageurs ont été conçus pour offrir une lisibilité améliorée, avec un éclairage adapté à la luminosité ambiante et un affichage pouvant aller jusqu'à quatre lignes.Le temps d'attente du bus sera aussi visible à l'extérieur des abris, qui seront équipés d'un chargeur universel de portable.Les abris équipés d'une carte interactive doivent permettre d'obtenir des informations sur les équipements municipaux de la ville (piscines, jardins etc...), des données sur les disponibilités des Vélib' et Autolib' aux alentours, ainsi qu'une fonctionnalité de recherche de magasins, restaurants ou monuments. L'usager pourra également calculer un itinéraire depuis sa position.La Ville de Paris avait lancé un concours pour expérimenter pendant un an des services numériques dans ces abris. Onze lauréats ont été sélectionnés pour voir leurs applications mises en service progressivement. "Green Raid" propose par exemple des "bons ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant