Le Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL ou PFL)

le
1
Les revenus de vos placements financiers sont soumis à l'impôt. Pour certains placements, vous pouvez remplacer le barème progressif de l'impôt sur le revenu par un taux forfaitaire d'imposition : le Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL). Cette option peut se révéler avantageuse si votre niveau d'impôt sur le revenu est élevé.

Principe du PFL

Le PFL est une option offerte par l'administration fiscale pour vous acquitter de l'impôt sur les revenus de vos placements financiers. Au lieu de les soumettre au taux marginal d'imposition correspondant à votre déclaration de revenus globale, vos revenus financiers sont alors imposés à un taux forfaitaire, prélevé à la source.

A noter : si vous décidez d'opter pour le PFL, vous devez en informer l'établissement qui détient vos placements au plus tard au moment où vous percevez vos revenus.

Taux du PFL

Le taux du PFL est fixé par l'Etat. Il est composé des prélèvements sociaux et d'une retenue forfaitaire, variable selon le type de placement.

Le taux du PFL s'élève à 30,1 % (18 % + prélèvements sociaux de 12,1 %) pour :

  • les comptes, bons et livrets d'épargne bancaires ;
  • les obligations et titres d'emprunt négociables ;
  • les bons du Trésor ;
  • les titres de créance négociables ;
  • les SICAV et FCP obligataires et monétaires ;
  • les dividendes d'actions.

Selon la durée de détention et la date de sortie, il oscille entre 19,6 % et 47,1 % (de 7,5 % à 35 % + prélèvements sociaux de 12,1 %) pour :

Pour les intérêts des bons anonymes, le PFL s'élève à 72,1 % (60 % + prélèvements sociaux de 12,1 %). Vous devez y ajouter 2 % par année de détention.

A noter : choisir le PFL pour vos dividendes d'actions vous fait perdre l'abattement et le crédit d'impôt correspondant.

Dans quel cas opter pour le PFL ?

En optant pour le PFL, vous libérez vos revenus financiers de l'impôt sur le revenu (IRPP). Ces revenus n'entrent pas dans l'assiette de calcul de votre revenu imposable ni dans la détermination de votre taux marginal d'imposition.

Pour que l'option du PFL soit intéressante, votre taux marginal d'imposition (revenus financiers et réductions d'impôts associées inclus) doit être supérieur au taux du PFL.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5975586 le jeudi 20 oct 2011 à 04:29

    quelle procédure pour changer d'option fiscale ?