Le préfet justifie le déploiement des gendarmes à Bugarach

le
0
«Les mesures ont été adaptées à la situation», a assuré jeudi soir Éric Freysselinard, prenant les devants sur d'éventuelles critiques concernant le dispositif de sécurité exceptionnel mis en place avant la soi-disant fin du monde.

«Les mesures ont été adaptées à la situation», a réagi jeudi soir le préfet de l'Aude, Éric Freysselinard. Prenant les devants à d'éventuelles critiques concernant le dispositif de sécurité mis en place à Bugarach et dans les environs, le représentant de l'État a estimé, lors d'une conférence de presse, que la présence d'une centaine de gendarmes sur place, chargés de surveiller les entrées de la commune, a été dissuasive. Elle a empêché, selon lui, que ce village qui serait épargné par la soi-disant fin du monde du 21 décembre, soit pris d'assaut notamment par des badauds et des curieux. «Je ne l'aurais pas décidé, on aurait pu me le reprocher», dit-il.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant