Le prédicateur islamiste Abou Qatada libéré de prison en Jordanie

le
0

AMMAN, 24 septembre (Reuters) - Le prédicateur islamiste Abu Qatada, extradé l'an dernier de Grande-Bretagne après huit ans de procédure, est sorti libre de prison mercredi en Jordanie après avoir été acquitté des accusations de complicité dans un projet d'assassinats de touristes. La cour de sûreté de l'Etat a conclu à l'insuffisance des charges retenues contre lui. Qatada était accusé d'avoir apporté un soutien matériel et spirituel à un projet d'attentat contre des touristes lors du Nouvel an 2000. "Abou Qatada a été libéré de prison et rentre en ce moment chez lui", a déclaré à Reuters une source judiciaire. C'est la seconde fois que la justice jordanienne acquitte Abou Qatada, extradé l'an dernier par la Grande-Bretagne après une longue bataille juridique. Fin juin, la cour de sûreté de l'Etat, devant laquelle il comparaissait alors dans une autre affaire de terrorisme, avait également estimé que l'absence de preuves ne justifiait pas sa condamnation. (voir ID:nL6N0P72D8 ) Qatada, qui a vécu une vingtaine d'années en Grande-Bretagne, avait été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité par la justice jordanienne. A Londres, le ministère de l'Intérieur a souligné que le prédicateur restait interdit d'entrée sur le territoire britannique. "La justice du Royaume-Uni a jugé qu'Abou Qatada représentait une menace contre la sécurité nationale", a rappelé une porte-parole du Home Office. "Il reste sous le coup d'une mesure d'expulsion." Qatada est considéré comme proche d'Al Qaïda. Des extraits de ses prêches ont été retrouvés dans un appartement de Hambourg utilisé par plusieurs des auteurs des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. (Suleiman Al-Khalidi avec Michael Holden à Londres; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant