Le pouvoir, une histoire de couples

le
0
Longtemps dans l'ombre, les épouses ou compagnes des présidents de la Ve République exercent une influence de plus en plus grande. Gouverner sans elles ? Mission impossible. Et malgré elles ?

«On ne peut pas demander à une femme plus qu'on ne lui donne...» C'est François Mitterrand qui énonce cette règle devant le vieil ami qui a osé lui poser, en pleine partie de golf, la question que se chuchotent les familiers de la rue de Bièvre: à propos du jeune moniteur sportif, Jean, installé à demeure auprès de Danielle Mitterrand.La scène se passe dans les années 1970. Mitterrand ne sait pas encore que la maladie du président Pompidou va hâter son retour sur le devant de la scène. Mais il sait qu'il ne divorcera pas - même si Anne Pingeot lui annoncera bientôt qu'elle est enceinte de Mazarine. Il a conclu un pacte avec sa femme, qui est aussi la plus ardente de ses supporters: ils se retrouveront chaque dimanche rue de Bièvre pour le rituel dîner avec des proches et chaque 31 décembre dans leur «bergerie» landaise de Latché.

Danielle Mitterrand a compris qu'elle devrait partager son mari non seulement avec la passion du pouvoir mais avec d'autres femmes,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant