Le pouvoir des bactéries sur les médicaments

le
0
INFOGRAPHIE - Des chercheurs américains démontrent comment une bactérie intestinale peut inactiver la digoxine, un célèbre cardiotonique.

D'ici quelques années, une analyse fine de notre flore intestinale pourrait être le préalable aux prescriptions médicales. Car parmi les dizaines de milliards de bactéries hébergées dans notre tube digestif, certaines seraient capables de modifier la structure, et donc l'efficacité, des substances médicamenteuses. Selon une étude américaine publiée récemment dans la revue Science, la bactérie Eggerthella lenta serait ainsi responsable de l'inactivation de la digoxine, une molécule largement prescrite pour traiter certains types d'arythmies cardiaques.

Si nous ne sommes pas égaux face aux maladies, nous ne le sommes pas non plus en ce qui concerne les traitements médicamenteux. Certains s'avèrent ainsi inefficaces chez des patients sans que l'on sache exactement pourquoi. Depuis le séquençage du génome h...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant