Le Portugal se pense "vulnérable" en cas de défaut grec

le
0

LISBONNE (Reuters) - Le Premier ministre portugais a dit mercredi que son pays serait vulnérable si un pays membre de la zone euro faisait défaut sur sa dette.

"Je ne veux pas qu'un pays fasse défaut mais si cela arrive, c'est évident (...), nous serions vulnérable à un événement de cette nature", a déclaré Pedro Passos Coelho devant le parlement.

"Si cela devait arriver, nous ne pouvons pas exclure un renforcement du plan d'aide", a-t-il ajouté.

Si un tel événement se produisait, le Premier ministre souhaiterait que la banque centrale européenne apporte des liquidités aux banques portugaises et irlandaises.

"Il ya des risques à l'étranger et nous devons prendre ces risques en considération", a-t-il dit.

Dans le cadre du programme d'aide de 78 milliards d'euros qui lui a été accordé, le pays doit abaisser son déficit à 5,9% du produit intérieur brut (PIB), alors qu'il a enregistré un déficit de 9,2% du PIB l'année dernière.

Le gouvernement de centre-droit mène une série de mesures telles que la réduction des dépenses et l'augmentation des impôts, ainsi que des réformes économiques afin d'atteindre les objectifs fixés par le plan de sauvetage.

Axel Bugge, Mehdi-Nicolas El Moueffak pour le service français, édité par Gregory Schwartz

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant