Le Portugal rejette l'offre de rachat de TAP et reporte la vente

le
0
LE PORTUGAL REPOUSSE LA VENTE DE TAP
LE PORTUGAL REPOUSSE LA VENTE DE TAP

LISBONNE (Reuters) - L'Etat portugais a annoncé jeudi qu'il reportait la privatisation de la compagnie aérienne TAP, car la seule offre d'achat, proposée par Synergy Aerospace - propriété de l'homme d'affaires colombo-brésilien German Efromovich - ne répond pas aux exigences.

La cession de TAP, plombée par une dette d' 1,2 milliard d'euros fait partie d'un dispositif de vente d'actifs publics dans le cadre du plan de sauvetage de 78 milliards d'euros de l'Union européenne et du Fonds monétaire international.

L'offre de German Efromovich n'aurait rapporté que 35 millions d'euros à l'Etat portugais.

"Cette décision ne compromet pas le programme de privatisations du gouvernement, qui doit toujours dépasser l'objectif en terme de recettes", a déclaré Maria Luis Albuquerque, secrétaire au Trésor.

"La vente de TAP sera relancée au moment opportun", a-t-elle ajouté.

L'objectif affiché par le Portugal est que le programme de privatisations lui rapporte plus de cinq milliards d'euros.

Maria Luis Albuquerque a dit que German Efromovich n'avait pas convaincu quant aux moyens dont il disposait pour racheter la compagnie et investir dans sa croissance future.

Par le biais de Synergy Aerospace, German Efromovich contrôle AviancaTaca, une des premières compagnies aériennes d'Amérique latine.

Sergio Goncalves, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant