Le Portugal prévoit de nouvelles mesures de rigueur

le
0
Pour trouver 4,8 milliards d'euros d'ici 2015, le gouvernement veut supprimer 30.000 postes de fonctionnaires et relever l'âge de départ à la retraite à 66 ans.

Après la censure de son plan d'austérité par le Tribunal constitutionnel, le gouvernement portugais remet une couche... de rigueur. 4,8 milliards d'euros doivent être économisés d'ici 2015, selon le plan du Premier ministre, Pedro Passos Coelho. 30.000 postes de travail seront supprimés dans l'administration publique, les fonctionnaires devront travailler autant que dans le privé, soit 40 heures hebdomadaires au lieu de 35 actuellement, et l'âge de la retraite passera de 65 à 66 ans. Lors d'une déclaration à la presse vendredi soir, Pedro Passos Coelho a résumé la situation: «Il n'y a pas de choix entre austérité et pas d'austérité».

Le projet sollicite principalement deux catégories: les fonctionnaires et les retraités, ceux là même dont le 14ème mois, supprimé par le gouvernement, avait ét...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant