Le Portugal en demi-finale

le
0
Le Portugal en demi-finale
Le Portugal en demi-finale

Au terme d'un match équilibré dans lequel les deux équipes ont eu leur période,Le Portugal s'impose aux tirs aux buts. Mais le match a surtout été marqué par la faillite de Cristiano Ronaldo. Attendu par tout un peuple comme le messie, le Madrilène a tout raté, sauf son tir au but.

Pologne 1-1 Portugal

Buts : Lewandowski (2e) pour les Polonais // Renato Sanches (33e) pour les Portugais

On l'attendait et il n'est jamais apparu. Les yeux dans le vague à la mi-temps de la prolongation, se maudissant sans doute, Cristiano Ronaldo a raté son match dans les grandes largeurs. La presse portugaise le réclamait ce matin, "O fabuloso destino de Cristiano Ronaldo" titrait a Bola et les Lusitaniens aux abords du stade n'avaient d'yeux que pour lui. Il avait même l'occasion d'égaler le record de Michel Platini. Mais voilà, on attrape pas des mouches avec du vinaigre et ce soir CR7 a tout foiré. Mangé par Pazdan et Glik, il a même loupé un face à face décisif, du genre de ceux qu'il ne loupe jamais. Une soirée cauchemardesque pour le Madrilène. Quelques jours après la détresse vécue par Messi son rival de toujours en finale de la Copa America, Ronaldo a démontré que lui non plus ne pouvait pas porter tout un pays seul sur ses épaules. Que lui aussi pouvait faillir. Sauf que par bonheur, il n'a pas failli au moment d'aller frapper son tir au but. Ses coéquipiers non plus, et le Portugal s'envole ainsi en demi-finale.

Tout sur Robert


C'est ce qu'on appelle une douche froide. A peine deux minutes de jeu et la défense portugaise prend l'eau. Kamil Grosicki, en feu depuis le début de l'Euro, profite d'une erreur grotesque de Cedric pour le déborder et servir son capitaine, Lewandowski. Son plat du pied fait mouche. Premier but du tournoi pour l'homme du Bayern et 1-0 pour les Bialo Czerwony alors que les spectateurs ont à peine eu le temps de s'asseoir. Le début de match est totalement polonais, dans les duels les blancs sont plus tranchants. Les Portugais peuvent se faire du mouron car le 9 Varsovien est en forme, d'un pur geste d'attaquant il passe devant Pepe avant de décrocher une belle frappe.

De son côté, Ronaldo est soucieux. Et quand il frappe dans le mur sur coup-franc à 35 mètres du but, il déclenche les rires des 15 000 âmes du virage polonais. Qui rient déjà moins 10 minutes plus tard quand Pazdan, son garde du corps, le charge inutilement dans la surface et échappe miraculeusement au pénalty, Mr Brych ayant de la margarine…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant