Le Portugal, douze ans après

le
0
Le Portugal, douze ans après
Le Portugal, douze ans après

Décines (Rhône) De nos envoyés spéciaux TOUT UN SYMBOLE ! Douze ans après sa finale perdue à domicile contre la Grèce, le Portugal atteint à nouveau cette dernière marche. Cette fois en France, dans ce pays qu'une partie des siens a adopté, sur ce sol qui compte plus d'un million de ses ressortissants. Il ne manque plus que les Bleus s'invitent aussi au Stade de France dimanche soir pour faire de cette affiche une fête formidable de la fraternité entre deux peuples si habitués à se côtoyer. La France n'y est pas encore. Le Portugal, si. Et avec la manière, surtout, grâce à un Cristiano Ronaldo en super forme, buteur de la tête (50 e) sur un centre parfait de Guerreiro et passeur pour Nani (53 e). Il égale ainsi le record de neuf buts de Michel Platini dans l'histoire d'un Euro. Le savoir-faire des Grecs... Même si le Portugal a maîtrisé son match hier soir face aux Gallois, cette place en finale ne manquera pas de faire jaser. C'est la victoire du réalisme au détriment du beau jeu. Dans cet Euro, où ils n'avaient encore remporté aucune rencontre dans le temps réglementaire, les Lusitaniens faisaient en effet figure de miraculés, presque d'anomalie. « Ils ont été très critiqués pour leur style défensif. Mais, là, j'ai surtout vu une équipe solidaire avec un très bon plan de jeu. Le talent ne suffit pas pour gagner un Euro. Il faut aussi du courage. Et cette équipe a les deux », précise le sélectionneur gallois, Chris Coleman. A croire en effet que le Portugal a retenu la leçon grecque de 2004. Leur sélectionneur a passé plus de dix ans dans ce pays. Il a certainement amené dans ses bagages tout le savoir-faire des champions d'Europe 2004. « On sait qu'on n'est pas les meilleurs du monde. Il fallait donc trouver d'autres recettes. Mais notre détermination a toujours été énorme. Il y a presque deux ans, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant