Le Portugal courtise les riches investisseurs

le
0
Le premier ministre portugais, José Socrates, effectue une tournée dans le Golfe où il faisait escale lundi à Abu Dhabi.

Désigné par les financiers comme le prochain pays bénéficiaire du fonds de secours européen, le Portugal lutte pour se donner une image autre que celle d'homme malade de l'Europe. Le premier ministre portugais, José Socrates, effectue une tournée dans le Golfe où il faisait escale lundi à Abu Dhabi, en provenance du Qatar. «Nous ne sommes pas venus dans l'intention» d'évoquer la dette souveraine du Portugal, a assuré José Socrates, dimanche à Doha. Signe de l'importance accordée au Golfe, Lisbonne a annoncé l'ouverture d'ambassades dans les deux pays visités. Interrogé lundi à Abu Dhabi par Le Figaro, le secrétaire d'État à l'Énergie et à l'Innovation, Carlos Zorrinho, répond aussi, un brin agacé, «nous ne parlons pas de la dette avec nos homologues» .

Le premier ministre fait valoir que la dette «est déjà sur le marché» obligataire. Le Portugal a vendu la semaine dernière pour 1,25 milliard d'euros de bons, dont 80 % à des investisseurs étranger

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant