Le portrait chinois chocolaté de Sébastien Bouillet

le
0
Sébastien Bouillet Christelle Viviant
Sébastien Bouillet Christelle Viviant

(Relaxnews) - Le Salon du Chocolat souffle ses 20 bougies en 2014 (29 octobre - 2 novembre, Paris). A cette occasion, chocolatiers et pâtissiers confient à Relaxnews le lien affectif qui les unit au cacao. Portrait chinois chocolaté du pâtissier Sébastien Bouillet qui régale les Lyonnais. 

Si vous étiez une forme de bonbon ou bouchée au chocolat ?
Ce serait plutôt un rectangle fin pour pouvoir croquer tout en une seule fois ! On est gourmand ou on ne l'est pas !

Si vous étiez un souvenir chocolaté ?
Ma première visite sur des plantations au Brésil. Aller à la source, prendre la mesure de la diversité et de la richesse du cacao, c'était un moment hors du temps... Je me souviens également de la magie des couleurs. J'ai eu l'opportunité à cette occasion de goûter cette pulpe blanche appelée mucilage qui entoure la fève. Un grand moment !

Si vous étiez un ingrédient parfait pour magnifier le cacao ?
Un poivre sauvage de Madagascar.

Si vous étiez une erreur en cuisine pour travailler le chocolat ?
Ne jamais faire fondre le chocolat sur une source chaude directe, car il brûlera. Il faut toujours le faire fondre doucement et de préférence au bain-marie.

Si vous étiez une origine de cacao ?
L'Amérique du Sud, c'est le berceau du cacao. J'aime particulièrement le Pérou. C'est un pays dans lequel les fèves sont d'une rare qualité.

Si vous étiez un moment privilégié pour déguster le chocolat ?
En milieu de matinée ou pour le goûter. Une pause gourmande idéale pour décompresser !

Si vous étiez un péché-mignon chocolaté ?
Un bonbon praliné ou une tarte chocolat avec une ganache ultra moelleuse. J'aime le chocolat dans toute sa simplicité, dans toute sa force.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant