Le portrait chinois chocolaté de Pierre Marcolini

le
0
Pierre Marcolini Nicolas Buisson
Pierre Marcolini Nicolas Buisson

(Relaxnews) - Le Salon du Chocolat souffle ses 20 bougies en 2014 (29 octobre - 2 novembre, Paris). A cette occasion, chocolatiers et pâtissiers confient à Relaxnews le lien affectif qui les unit au cacao. Portrait chinois chocolaté du chocolatier Pierre Marcolini, maître du cacao en Belgique, mais aussi en France et à l'international. 

Si vous étiez une forme de bonbon ou bouchée au chocolat ?
Le Câlin pour son côté tendre et croustillant (un chocolat praliné aux amandes, dentelle de Quimper et caramel à la vanille de Tahiti, NDLR).

Si vous étiez un souvenir chocolaté ?
Le merveilleux, mon dessert préféré depuis que je suis tout petit.

Si vous étiez un ingrédient parfait pour magnifier le cacao ?
La Vanille. Elle possède une très grande palette aromatique. On peut y déceler des notes de beurre, de crème, de caramel, d'épices... qui se marient à merveille avec le chocolat.

Si vous étiez une erreur en cuisine pour travailler le chocolat ?
Une idée un peu folle à la base : utiliser la technique du fumage sur des fèves de cacao. Le résultat est surprenant et délicieux.

Si vous étiez une origine de cacao ?
J'ai une petite préférence pour Cuba. C'est une fève fantastique qui est cultivée, entre autres par Urbano. Probablement une de mes plus belles rencontres.

Si vous étiez un moment privilégié pour déguster le chocolat ?
L'avantage du chocolat, c'est qu'il y en a un pour chaque moment de la journée.

Si vous étiez un péché-mignon chocolaté ?
Une tablette de Five O'Clock, subtil mélange de chocolat au lait et de nougatine. Dès que je commence la tablette, je ne sais plus m'arrêter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant