Le port de la burqa interdit dans l'extrême nord du Cameroun

le
1

YAOUNDE, 15 juillet (Reuters) - Les autorités camerounaises ont interdit le port de la burqa dans l'extrême nord du pays après deux attentats suicides commis par des femmes kamikazes qui ont fait treize morts dimanche dans la ville de Fotokol. "J'ai pris cette mesure en raison de la situation sécuritaire dans la région", a expliqué mercredi le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari. Au moins dix civils, un soldat tchadien et deux kamikazes ont été tués dimanche soir dans le double attentat suicide à Fotokol. Il y a eu 17 blessés, dont sept militaires -- quatre Tchadiens et trois Camerounais. Cette attaque n'a pas été revendiquée mais elle porte la marque du groupe djihadiste Boko Haram, qui a multiplié ces derniers mois les attentats et les attaques au Nigeria, au Tchad, au Cameroun et au Niger. (Sylvain Andzongo, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4760237 le mercredi 15 juil 2015 à 23:33

    Émigration à prévoir vers des pays plus "tolérants", c'est à dire passoires où tout est permis, comme bruler des voitures et porter le voile.