Le Port d'Auckland, toujours bloqué par la grève

le
0
(Commodesk) Après trois mois de désaccords avec la direction du Port d'Auckland, l'Union maritime de Nouvelle-Zélande (MUNZ), vient de déposer un préavis de grève. Cette neuvième grève des employés du port débutera suivra immédiatement celle du 24 février au 1er mars, pour se terminer le 8 mars.

Les employés estiment que le récent plan de gestion du port, visant « à diminuer les coûts et à sous-traiter » impactera négativement « au moins 300 employés et leurs familles ». Le syndicat assure également qu'il s'agirait de la première étape d'une privatisation du port, ce qu'ils refusent.

Les représentants des deux parties se sont déjà rencontrés à plusieurs reprises sans parvenir à un accord. La direction du port estime que les salaires non versés pendant les grèves sont de l'ordre de 450.000$. Le Port d'Auckland, quant à lui, a déjà perdu deux de ses plus gros clients, Fonterra et Maesk. Chaque année, 1.400 navires provenant de 69 pays transitent par le Port d'Auckland.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant