Le port d'Auckland perd un contrat et accuse les grévistes

le
0
(Commodesk) Le port néo-zélandais d'Auckland a annoncé ce mardi avoir perdu un contrat avec la compagnie maritime Maersk, qui a décidé de transférer son service de fret de conteneurs Southern Star vers le port de Tauranga, à 150 km de là. Selon la direction, l'entreprise portuaire perdrait avec ce contrat pas moins 52 escales par an, 82.500 conteneurs et près de 20 millions de dollars néo-zélandais de revenus (11,6 millions d'euros). "Maersk nous a expliqué que le risque de nouveaux troubles sociaux a été au centre de leur décision", affirme le directeur exécutif du Port d'Auckland, Tony Gibson. Une partie des activités du port avait été paralysée le week-end dernier par un mouvement de grève initié par le Syndicat maritime de Nouvelle-Zélande (MUNZ), après l'échec la semaine dernière de négociations sur la convention collective. Le MUNZ avait déposé un nouveau préavis de quatre jours pour jeudi prochain. Le MUNZ conteste vigoureusement la version de la direction, estimant "clairement erronée" l'assertion selon laquelle la décision de Maersk est simplement le résultat du mouvement de grève. Pour le syndicat, il n'était pas question d'accepter la sous-traitance d'une partie des activités, ni la remise en cause des acquis déjà négociés.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant