Le porno n'est pas à la fête à Los Angeles

le
0
Le jour de la présidentielle, l'adoption par référendum dans le comté de Los Angeles d'un texte obligeant les acteurs de films X à porter un préservatif passe mal chez les producteurs qui craignent la chute de leurs ventes.

Los Angeles

Depuis le 7 novembre, le «porn biz» de Los Angeles est en ébullition et menace de faire ses valises pour s'installer ailleurs. Loin de prendre l'ultimatum à la légère ou de rétorquer «bon débarras», les élus de la ville californienne s'inquiètent du départ possible de cette industrie controversée mais prospère. Car non seulement elle est créatrice de précieux emplois (10.000 actuellement), mais elle paie d'importants impôts (ses revenus annuels sont estimés à 1 milliard de dollars), opportuns en ces temps de crise. Los Angeles, ou plus précisément la vallée de San Fernando, au nord, est la capitale américaine du film X et le siège de maisons de productions comme Vivid Entertainment ou Wicked Pictures.

L'obje...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant