Le pompage du gasoil dans l'épave du "Luno" est terminé

le
0
FIN DU POMPAGE DU GASOIL DANS L'ÉPAVE DU "LUNO" À ANGLET
FIN DU POMPAGE DU GASOIL DANS L'ÉPAVE DU "LUNO" À ANGLET

BORDEAUX (Reuters) - Le pompage du carburant contenu dans les cuves de l'épave du "Luno", un cargo échoué depuis mercredi à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), s'est achevé samedi en fin d'après-midi, a indiqué le sous-préfet de Bayonne.

Les 80 tonnes de gasoil contenues dans la coque du bateau ont été pompées et transférées dans des camions-citernes. Une première tentative avait échoué vendredi.

"Tout risque de pollution est maintenant écarté", a précisé le sous-préfet de Bayonne, Patrick Dallennes.

Une vingtaine de tonnes de gasoil contenu dans la partie arrière du bateau se sont répandues dans la mer depuis l'accident sans cependant souiller la plage et les abords de la digue.

Le "Luno" s'est échoué mercredi matin sur une digue d'Anglet alors qu'il tentait d'entrer dans le port de Bayonne dans des conditions de mer très difficiles.

Ce vraquier de 100 mètres de long était à vide et venait de Bilbao (Espagne) pour charger des billes d'acier lorsqu'il a connu une panne moteur.

Malgré la présence d'un pilote du port à bord, rien n'a pu être fait pour éviter l'accident.

Le navire s'est coupé en deux sur la digue, la proue dérivant jusque sur la plage, le reste de l'épave restant échoué au bout de la digue.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le "château" (superstructure dépassant de la coque) où s'étaient réfugiés les onze membres d'équipage et le pilote avant d'être hélitreuillés à la mi-journée, s'est séparée du reste de la poupe.

Le pompage du gasoil terminé, il restera à démanteler le navire, une opération qui devrait prendre plusieurs semaines, selon le maire d'Anglet, Jean Espilondo.

Les autorités évalueront lundi les propositions que l'assureur de l'armateur espagnol doit leur soumettre après avoir lancé un appel d'offres international. Seules quelques entreprises dans le monde sont spécialisées dans ce type d'opération.

Claude Canellas, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant