Le polonium, un poison extrêmement radioactif

le
0
Les traces de polonium retrouvées sur les effets personnels de Yasser Arafat indiquent que cet élément radioactif a peut-être été utilisé comme poison extrêmement violent.

La toxicité du polonium 210 est tellement grande qu'on estime qu'il suffit d'en ingérer ou d'en respirer un millionième de gramme pour que la dose soit mortelle. Cela en fait un produit 250.000 fois plus toxique que le cyanure.

Cette toxicité extrême alliée au fait qu'il n'existe aucun traitement connu pour l'évacuer de l'organisme en fait un poison imparable, mais dont l'utilisation paraît réservée à une organisation disposant de moyens importants, puisque sa production nécessite un réacteur nucléaire.

On estime que l'opposant russe Alexandre Litvinenko avait été empoisonné en 2006 avec une dose élevée (glissée dans sa tasse de thé) de plusieurs microgrammes de Polonium 210, ce qui avait entraîné sa mort par irradiation interne en seulement 3 semaines, malgré les soins ininterrompus de l'un des meilleurs hôpitaux de Londres.

«Une fois ingéré, le polonium est véhiculé par le sang et finit par s'accumuler dans les organes, principalement le foie, les reins et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant