Le policier ayant blessé un adolescent avec un Flash-Ball relaxé

le
0
Le juge a estimé qu'il n'avait fait qu'obéir aux ordres de son supérieur.

Le tribunal correctionnel de Nantes (Loire-Atlantique) a acquitté mardi le policier accusé d'avoir touché à l'½il Pierre Douillard, 16 ans, avec un «lanceur de balles de défenses» (LBD 40) ou Flash-Ball. L'adolescent, qui participait à une manifestation de lycéens opposés à la loi Pécresse sur l'autonomie des universités, le 27 novembre 2007, avait perdu l'usage de son ½il droit.

Selon le substitut du procureur, Yann Richard, il est certain qu'un «lien de causalité directe entre le tir du prévenu et les blessures causées à Pierre Douillard» est établi. Il a cependant jugé que la responsabilité pénale du fonctionnaire ne pouvait être retenue dans la mesure où il n'avait fait qu'exécuter les ordres de tir de sa hiérarchie. Une décision, conforme à ce qu'avait requis le parquet, bien accueillie par l'avocat du policier Me Laurent-Franck Lienard: «Elle est juste et conforme au droit. Mon client avait respecté un ordre légal et légitime.»

La jeune

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant