LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe

le
0
    PARIS/LONDRES, 11 mai (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont 
attendues sur une note stable ou en légère hausse mercredi à l'ouverture pour 
consolider leurs gains de la veille. 
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien 
 .FCHI  pourrait gagner jusqu'à 0,1% à l'ouverture et le Dax à Francfort 
 .GDAXI  0,2% tandis que le FTSE à Londres  .FTSE  s'annonce inchangé. 
    Mardi, les marchés européens ont pris environ 0,7%, et la Bourse d'Athènes 
 .ATG  3,1% à son pic de l'année, réagissant au fait que les ministres des 
Finances de la zone euro aient proposé un allègement de la dette grecque. 
    La Bourse de Tokyo  .N225  a gagné 0,08% mercredi, sa troisième séance 
consécutive de hausse, soutenue par la retombée du yen. 
    L'indice MSCI Asie-Pacifique, hors Japon  .MIAPJ0000PUS  s'est stabilisé 
après une hausse initiale. Faute de signes de croissance durable en Chine et 
dans les pays émergents, les investisseurs se tournent vers le marché 
obligataire. 
    Wall Street a fini en net rebond mardi, dans un contexte d'appétit retrouvé 
pour le risque, favorisé par une forte hausse des cours du pétrole. Les indices 
ont pris environ 1,25% alors que le baril de brut reprenait 3 à 4%.   
    Les obligations souveraines sont recherchées, signe des incertitudes sur les 
actifs plus risqués au vu d'une croissance mondiale atone. 
    Sur le marché des changes, le dollar abandonne une partie de ses gains après 
avoir atteint un pic de deux semaines face au yen, qui a fini par refluer face à 
la détermination affichée par le Japon à enrayer l'appréciation de sa monnaie. 
    Le Brent de la mer du Nord  LCOc1  retombe de près de 50 cents à 45,30 
dollars le baril, après avoir été dopé la veille par les incendies au Canada et 
les attaques contre des installations pétrolières au large du Nigeria. 
                 
    VALEURS À SUIVRE 
    * EDF  EDF.PA  a publié mardi un chiffre d'affaires en repli de 6,7% au 
titre du premier trimestre 2016, pénalisé notamment par de prix de marché de 
l'électricité à des niveaux historiquement bas, notamment en France, et a 
confirmé ses objectifs annuels.      
    * SFR  NUME.PA  a essuyé une perte au premier trimestre pénalisé par un 
recul de son chiffre d'affaires et une diminution du nombre de ses abonnés fixes 
comme mobiles dans un contexte de profusion de promotions sur le marché français 
des télécoms.   Sa maison mère Altice  ATCA.AS  a annoncé une hausse 
de 0,9% de son excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda), les activités au 
Portugal et aux Etats-Unis ayant compensé un net tassement de la rentabilité de 
SFR.   
    * JCDECAUX  JCDX.PA  a démarré en trombe l'année 2016, signant une 
croissance à deux chiffres au premier trimestre, dopée par le gain de la 
concession pour les abribus de Londres, le plus gros contrat de mobilier urbain 
dans le monde      
    * ENGIE  ENGIE.PA  a annoncé mardi l'acquisition d'une participation de 80% 
dans la société américaine Green Charge Networks, spécialisée dans le stockage 
sur batteries.   
    * ARKEMA  AKE.PA  a annoncé mercredi une progression de son chiffre 
d'affaires et de son Ebitda au premier trimestre 2016 imputable à la 
contribution de Bostik, la filiale d'adhésifs racheté à Total  TOTF.PA , et à la 
montée en puissance en Malaisie de sa nouvelle plate-forme de thiochimie, qui 
transforme des produits à base de soufre.   
    * ALSTOM  ALSO.PA  a annoncé mercredi avoir quasiment achevé son 
désendettement et amélioré sa marge opérationnelle en 2015-2016, comptant sur 
des prises de commandes record pour conforter ses objectifs 2020.   
    * E.ON  EONGn.DE  a annoncé mercredi un bénéfice brut en hausse de 8% au 
premier trimestre, évoquant l'effet positif d'un accord gazier conclu à des prix 
revus en baisse en mars avec le russe Gazprom  GAZP.MM .   
    * ABN AMRO < ABNd.AS> a publié des résultats meilleurs que prévu pour le 
premier trimestre, avec une baisse du poids de ses créances douteuses. 
    * CARLSBERG  CARLb.CO  a annoncé mercredi une baisse de 3% à 13,01 milliards 
de couronnes danoises (1,75 milliard d'euros) de son chiffre d'affaires au 
premier trimestre, la croissance organique de l'Europe de l'est et de l'Asie 
n'ayant pas suffi à compenser des effets de change négatifs et le fléchissement 
observé en Europe occidentale.   
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL5N1880OE  
 
 (Saikat Chatterjee, Juliette Rouillon pour le service français, édité par 
Wilfrid Exbrayat) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant