LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe

le
0
    LONDRES/PARIS, 29 juin (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont 
attendues en nette hausse à l'ouverture mercredi et devraient donc poursuivre le 
rebond entamé la veille, le choc du Brexit s'estompant progressivement.  
    Les investisseurs semblent désormais placer leurs espoirs dans les banques 
centrales, qui ont promis dès vendredi, après le résultat du référendum 
britannique, d'agir pour assurer la liquidité et le soutien nécessaires.  
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  .FCHI  
pourrait gagner jusqu'à 1,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort  .GDAXI  et le 
FTSE à Londres  .FTSE  autour de 1%.  
    A moins d'une heure de la clôture à Tokyo, l'indice Nikkei  .N225  s'adjuge 
près de 2% et Wall Street a repris plus de 1,5% mardi. Sur tous les marchés, le 
rebond a profité en premier lieu aux secteurs les plus lourdement sanctionnés  
vendredi et lundi, à commencer par les financières.   
    Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne réunis à Bruxelles 
pour la première fois depuis la victoire du camp du "Leave" au référendum 
britannique ont pris acte du départ annoncé du Royaume-Uni, qui devrait 
toutefois prendre du temps.   
    "Puisqu'il est improbable que l'article 50 du traité de Lisbonne soit activé 
prochainement, le statu quo ne semble pas devoir être remis en cause à court 
terme", explique Michael Hewson, analyste en chef de CMC Markets. 
    "Si cela ne lève pas les incertitudes sur le résultat final, cela signifie 
aussi que les marchés vont avoir largement le temps de s'installer dans cette 
nouvelle situation et ce nouvel équilibre, un délai supplémentaire qui permettra 
d'apaiser les esprits." 
    Selon le président de la BCE, cité par Donald Tusk, les effets d'un Brexit 
devraient être moins négatifs pour la zone euro que redouté. Mario Draghi, a 
rapporté un autre participant, partage l'avis d'économistes du secteur privé qui 
estiment globalement de 0,3% à 0,5% l'impact négatif du "Brexit" sur la 
croissance de la zone euro sur les trois prochaines années.   
    Du côté de la Réserve fédérale américaine, le gouverneur Jerome Powell, 
première responsable de la Fed à s'exprimer depuis le vote britannique, a 
constaté que celui-ci avait orienté les risques globaux "à la baisse", des 
propos qui renforcent les anticipations d'un statu quo sur les taux aux 
Etats-Unis jusqu'à l'an prochain.  
    Sur le marché des changes, la livre sterling s'est stabilisée face au dollar 
autour de 1,3340  GBP= , tout comme l'euro, qui se traite à 1,1065 dollar 
 EUR= . Le billet vert abandonne 0,2% face à un panier de référence  .DXY . 
    Le pétrole, quant à lui, continue de bénéficier de l'annonce d'un mouvement 
grève dans le secteur en Norvège et des difficultés économiques et politiques du 
Venezuela. 
      
     
  PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 29 JUIN: 
 PAYS    GMT    INDICATEUR                      PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT 
 DE      06h00  Indice GfK de confiance du      juillet     9,8           9,8 
                consommateur                                               
 EZ      09h00  Indice du climat des affaires   juin        0,26          0,26 
                Indice du sentiment économique              104,7         104,7 
 DE      12h00  Inflation (1ère estim.)         juin        +0,2%         +0,3% 
                - sur un an                                 +0,3%         +0,1% 
                IPCH                                        +0,1%         +0,4% 
                - sur un an                                 +0,2%         inch.  
 US      12h30  Revenus des ménages             mai         +0,3%         +0,4% 
                Dépenses des ménages                        +0,4%         +1,0% 
         14h00  Promesses de ventes             mai         -1,1%         +5,1% 
                immobilières                                               
                                                                           
  
    VALEURS À SUIVRE:  
    * ALSTOM  ALSO.PA , une filiale italienne d'Hitachi  6501.T  et le suisse 
Stadler ont remporté des contrats d'une valeur cumulée de 4,5 milliards d'euros 
pour construire des trains pour Trenitalia, a annoncé mardi la compagnie 
ferroviaire italienne. Alstom va livrer 150 trains de capacité 
moyenne.  
    * THALES  TCFP.PA  et l'américain Cisco  CSCO.O  ont annoncé mardi la 
signature d'un accord stratégique pour co-développer une solution visant à mieux 
détecter et contrer les cybermenaces en temps réel.   
    * SNAM  SRG.MI  a annoncé mercredi matin la scission de sa filiale Italgas 
par le biais d'une distribution de titres aux actionnaires, précisant qu'il 
conserverait 13,5% du capital.  
    * ADIDAS  ADSGn.DE  - L'américain Nike  NKE.N  a publié mardi soir un 
chiffre d'affaires trimestriel et des prévisions jugés décevants, soulignant les 
difficultés qu'il éprouve à faire face à la concurrence d'Adidas.   
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL8N19L0FF  
     
 
 (Atul Prakash; Marc Angrand pour le service français) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant