LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe

le
0
    PARIS/LONDRES, 7 octobre (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues 
en légère hausse vendredi à l'ouverture en attendant les chiffres de l'emploi 
aux Etats-Unis; Londres devrait toutefois gagner près de 1% en raison de la 
chute de la livre dans la crainte croissante que le Royaume-Uni se dirige vers 
un "Brexit dur".    
    La devise britannique a plongé de 9% et enfoncé plusieurs planchers 
importants pour retomber à un nouveau plus bas de 31 ans à 1,1491 dollar 
 GDP=D4  avant de récupérer une partie de ses pertes. Elle se traite à 1,2464 
dollar, encore en repli de 1,2% sur ses niveaux de jeudi soir aux Etats-Unis. Ce 
courant de baisse s'est auto-alimenté, ayant déclenché des ventes automatiques.  
    
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien 
 .FCHI  pourrait gagner jusqu'à 0,3%-0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 
 .GDAXI  0,2%-0,3% et le FTSE à Londres  .FTSE  devrait s'adjuger 0,9%-1,0%. 
    Au congrès du Parti conservateur cette semaine, Theresa May a paru pencher 
pour un "Brexit dur" (hard) qui placerait la question migratoire au-dessus des 
avantages commerciaux et de l'accès au marché unique européen.        
    La Bourse de Tokyo  .N225  a clôturé en baisse de 0,23%, ayant pâti de la 
remontée du yen  JPY=  face au dollar alors que le billet vert avait atteint 
jeudi un pic de cinq semaines face à la devise japonaise, à 104,17 yens. 
    Sur la semaine, le Nikkei affiche cependant un gain de 2,45%, faisant plus 
qu'effacer son recul (-1,82%) de la semaine précédente.  
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) 
 .MIAPJ0000PUS  recule de 0,4% à ce stade. Les marchés chinois sont fermés.  
    Wall Street de son côté est restée calme jeudi, avant les chiffres mensuels 
de l'emploi aux Etats-Unis qui pourraient faire pencher un peu plus la balance 
en faveur d'une nouvelle hausse des taux avant la fin de l'année.   
    Sur les marchés à terme, les traders parient sur une probabilité de 65% pour 
une hausse en décembre, selon le baromètre FedWatch de CME Group.  
    Si les chiffres mensuels sont bons, les investisseurs seront renforcés dans 
leur conviction que la banque centrale américaine procédera bientôt à un 
resserrement monétaire. Les économistes interrogés par Reuters s'attendent à 
175.000 créations d'emploi en septembre, selon leur prévision médiane. 
    Sur le marché du pétrole, les cours se stabilisent. Le brut léger américain 
a franchi la barre des 50 dollars dans la nuit, dopé par l'annonce d'une 
prochaine réunion informelle entre producteurs en vue de stabiliser le marché. 
    Les ministres de l'Energie d'Arabie saoudite, d'Iran et d'Irak figureront 
parmi les délégués de l'Opep qui rencontreront la Russie pour des discussions 
informelles la semaine prochaine en marge d'une conférence sur l'énergie à 
Istanbul, ont déclaré jeudi des sources de l'Opep.   
      
    VALEURS À SUIVRE 
    * DEUTSCHE BANK  DBKGn.DE  discute de façon informelle avec des 
intermédiaires financiers d'une augmentation de capital, entre autres 
possibilités, si les frais de litige l'obligeaient à recourir à ce moyen, a 
rapporté Bloomberg, de sources au fait des discussions.   
    * DELTA LLOYD NV  DLL.AS  a rejeté l'offre de rachat de NN Group NV  NN.AS . 
    * PSA  PEUP.PA  a annoncé jeudi la finalisation de son accord de 
coentreprise avec l'iranien Saipa pour produire et commercialiser des véhicules 
Citroën en Iran.       
    * EDF  EDF.PA  a annoncé jeudi avoir levé environ trois milliards d'euros 
avec une série d'émissions d'obligations senior en euros et en francs suisses. 
L'électricien français avait annoncé plus tôt dans la journée avoir levé 2,66 
milliards de dollars (2,37 milliards d'euros) avec une émission sur le marché 
taïwanais. EDF a annoncé par ailleurs la nomination de Véronique Lacour à son 
comité exécutif à compter du 1er décembre.     
    * KLEPIERRE  LOIM.PA  a annoncé qu'il allait retirer ses actions de la cote 
sur Euronext Amsterdam pour ne conserver qu'une cotation à Paris.     
  
 
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL5N1CC4RQ  
 
 (Saikat Chatterjee et Hideyuki Sano, Juliette Rouillon pour le service 
français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant