LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe

le
0
    PARIS, 27 septembre (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en 
hausse mardi à l'ouverture, à l'instar du peso mexicain et des Bourses 
asiatiques où les investisseurs semblent avoir jugé Hillary Clinton meilleure 
que Donald Trump dans le premier débat télévisé en vue de l'élection 
présidentielle américaine du 8 novembre.         
    Les marchés tendent à considérer Hillary Clinton comme la candidate du statu 
quo tandis qu'une présidence Trump leur paraît lourde d'incertitudes pour la 
politique étrangère, commerciale et économique des Etats-Unis. 
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien 
 .FCHI  pourrait gagner jusqu'0,6% à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort 
 .GDAXI , et le FTSE à Londres  .FTSE  pourrait progresser de 0,7%. 
    La Bourse de Tokyo a effacé ses pertes après le débat Clinton/Trump et 
l'indice Nikkei  .N225  affiche un gain de 0,84% en clôture, grâce notamment au 
repli du yen face au dollar, après avoir touché un plus bas de plus de sept 
semaines dans les premiers échanges. 
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) 
 .MIAPJ0000PUS  a également effacé ses pertes suite au débat et gagne 0,57%. 
    Avant le débat, Wall Street a fini en baisse lundi, pénalisée par 
l'incertitude sur l'issue du débat, mais aussi par le repli des valeurs 
financières en raison des doutes sur la santé de Deutsche Bank  DBKGn.DE . 
  
    Confirmant le sentiment de marché, un sondage CNN montre que 62% des 
téléspectateurs accordent la victoire à l'ex-secrétaire d'Etat, contre 27% au 
candidat républicain. 
    Sur le marché des changes, le dollar profite aussi de la bonne performance 
de Clinton et a efface ses pertes face au yen  JPY= , qui avait profité avant le 
débat de sa qualité de valeur refuge face à l'incertitude. 
    Autre signe que Trump a été moins convaincant que Clinton, le peso mexicain  
 MXN=D2  a grimpé de 2% face au dollar, s'éloignant de son plus bas niveau 
historique touché ces derniers jours face à la crainte qu'une présidence Trump 
menace les exportations du Mexique vers les Etats-Unis, son plus grand marché.   
    "Il y a une chose qu'on appelle le thermomètre Trump", note David Bloom, 
stratège de changes pour HSBC. "Si vous voulez savoir qui a gagné le débat 
présidentiel, n'allez pas sur Twitter ou Facebook. Regardez juste le cours du 
peso mexicain face au dollar." 
    Les cours du pétrole consolident leurs gains de plus de 3% de la veille.  
    Les investisseurs seront par ailleurs attentifs à l'évolution du secteur 
bancaire après sa baisse de plus de 2% lundi et à Deutsche Bank, tombée à un 
plus bas historique dans l'inquiétude sur sa situation financière.   
 
    VALEURS À SUIVRE 
    * ORANGE  ORAN.PA . Credit suisse a relevé sa recommandation de "neutre" à 
"surperformance" sur la valeur, avec un objectif porté de 15 à 16,50 euros. 
    * ALSTOM  ALSO.PA . Comité central d'entreprise, appel à la grève contre le 
projet d'arrêter la production de trains à Belfort, audition du PDG en 
commission à l'Assemblée nationale à 13h45. 
    * BANCA MONTE DEI PASCHI DI SIENA  BMPS.MI , la troisième banque italienne, 
a annoncé lundi envisager une conversion volontaire de dette en actions, l'une 
des options à sa disposition pour renforcer ses fonds propres et écarter un 
risque de démantèlement.   
    * COMMERZBANK  CBKG.DE , la deuxième banque allemande, envisage de supprimer 
environ 9.000 postes au cours des prochaines années dans le cadre d'un vaste 
plan de restructuration, rapporte lundi le quotidien économique Handelsblatt, 
citant des sources financières.   
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL8N1C24U2  
 
 (Wayne Cole, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van 
Overstraeten) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant