LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe

le
0
    PARIS/LONDRES, 7 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues 
en hausse sensible lundi à l'ouverture, tandis que le dollar reprend des 
couleurs également, dopées par le sentiment des investisseurs que la victoire à 
l'élection présidentielle américaine de mardi a de bonnes chances de revenir à 
Hillary Clinton après que le FBI a une nouvelle fois blanchi la candidate 
démocrate dans l'affaire des courriels.          
    Les futures sur l'indice CAC 40 parisien  .FCHI  et le Dax à Francfort 
 .GDAXI  sont en hausse de 1,4%, ceux sur le FTSE à Londres  .FTSE  sont en 
progression de 1,1% et ceux sur l'EuroStoxx 50  .STOXX50E  avancent de 1,3%.  
    Les marchés européens ont perdu plus de 3,5% la semaine dernière, affectés 
comme le reste des places financières mondiales par le regain d'incertitude 
concernant l'issue du scrutin américain à la suite de l'annonce, vendredi 28 
octobre, de la réouverture de l'enquête du FBI sur les courriels de Clinton. 
    Mais dès dimanche, le FBI a réaffirmé qu'elle ne devait pas être poursuivie 
pour avoir utilisé sa messagerie privée lorsqu'elle était Secrétaire d'Etat, une 
bonne nouvelle pour la candidate démocrate à moins de deux jours du scrutin. 
    Dans une lettre adressée au Congrès, James Comey, directeur du FBI, a 
précisé que l'agence fédérale avait travaillé "jour et nuit" pour finaliser 
l'examen de courriels récemment découverts, ajoutant que cela n'avait rien 
changé à sa recommandation, formulée une première fois en juillet, de ne pas 
engager de poursuites contre la candidate démocrate.   
    "Cela favorisera sûrement les chances de victoire de Clinton. A moins d'un 
autre scandale de son côté, il semble probable qu'elle gagnera la course", dit 
Norihiro Fujito chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities. "Vu que le marché 
recule depuis neuf jours, il y aura des rachats de positions à découvert." 
    Clinton est vue comme la candidate du statu quo, sa politique étant jugée 
plus prévisible que celle de son rival républicain Donald Trump.  
    La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 1,61% et le dollar progresse de 
1,3% contre le yen  JPY= , sous l'effet FBI/Clinton.   
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) 
 .MIAPJ0000PUS  progresse de 0,89%.  
    Les futures sur indices du marché actions américain sont en hausse de plus 
de 1,2% à la suite de l'annonce du FBI.   
    Vendredi, Wall Street avait de nouveau fini en baisse et l'indice Standard & 
Poor's 500 affichait neuf séances consécutives de repli, du jamais vu depuis 
près de 36 ans, de nombreux investisseurs préférant rester en retrait à quatre 
jours de l'élection présidentielle américaine.   
    Quoiqu'il en soit, les investisseurs ne devraient pas prendre de gros paris, 
estimant qu'il se peut que la récente remontée de Trump dans les sondages ne 
soit pas entièrement liée à l'enquête du FBI. 
    Sur le marché des changes, le grand gagnant des dernières péripéties de la 
présidentielle américain est le peso mexicain  MXN= , devise la plus sensible 
aux spéculations en raison de l'enjeu du scrutin pour le Mexique. Il reprend 
plus de 2% face au dollar, retrouvant ses niveaux d'il y a une semaine et demi. 
    Sur le front du pétrole, le Brent et le brut léger américain regagnent du 
terrain après leur forte baisse de la semaine dernière. 
    Les actifs les moins risqués, et notamment les obligations du Trésor 
américain et l'or  XAU= , ont perdu du terrain dans ce contexte.         
     
    VALEURS À SUIVRE 
    * EIFFAGE  FOUG.PA , BOUYGUES  BOUY.PA . Eiffage a annoncé vendredi racheter 
via Area la participation de 46,1% du groupe Bouygues au capital d'Adelac 
(société concessionnaire de l'autoroute A41 Nord reliant Annecy à Genève) pour 
130 millions d'euros.   Eiffage publie son CA du T3 après Bourse. 
         
    * SAINT-GOBAIN  SGOB.PA  a annoncé vendredi un contrat avec NSL pour le 
rachat de sa filiale E-mix, leader régional de produits de mortiers et mélanges 
secs en Asie du Sud-Est, pour environ 104 millions d'euros.   
    Par ailleurs, le directeur financier du groupe, Guillaume Texier, a déclaré 
dans un entretien au quotidien suisse Tages-Anzeiger, que Saint-Gobain était 
prêt à une "longue bataille juridique" pour boucler le rachat du groupe suisse 
Sika  SIK.S .   
     
    * KERING  PRTP.PA . Le tribunal de commerce de Paris a jugé "sans effet" 
vendredi la résiliation par une entité du groupe d'un pacte d'actionnaires 
l'unissant à Hedi Slimane, ancien directeur artistique de Saint Laurent, et 
ordonné l'exécution d'une des clauses de ce pacte, selon l'ordonnance dont 
Reuters a eu copie. Kering a refusé de faire un commentaire.   
     
    * EDF  EDF.PA  a entamé dimanche le redémarrage du réacteur nucléaire Cruas 
3, d'une capacité de 900 mégawatts, qui devrait fonctionner à pleine capacité le 
9 novembre, a annoncé un porte-parole de la compagnie.       
     
    * HSBC  HSBA.L  a fait état lundi d'un recul, plus marqué que prévu, de 86% 
de son bénéfice imposable du troisième trimestre, la banque britannique ayant 
passé une perte de 1,7 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros) liée à la 
vente de sa filiale brésilienne.   
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL8N1D52CV  
 
 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant