LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe

le
0
    PARIS, 11 février (Reuters) - Les principales Bourses européennes devraient 
repartir à la baisse jeudi à l'ouverture, au lendemain d'une intervention de 
Janet Yellen qui a laissé sur leur faim des investisseurs en quête de repères 
face aux nombreuses sources de turbulences sur les marchés mondiaux. 
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  .FCHI  
pourrait perdre jusqu'à 1,5% à l'ouverture, le Dax à Francfort  .GDAXI  1,4% et 
le FTSE à Londres  .FTSE  1%.  
    La Bourse de Tokyo était fermée ce jeudi, jour férié au Japon. 
    Wall Street a terminé en légère baisse mercredi, de 0,62% pour le Dow Jones 
 .DJI , après l'audition de Janet Yellen par une commission de la Chambre des 
représentants. 
    La présidente de la Réserve fédérale a exprimé un certain optimisme quant à 
l'économie américaine tout en reconnaissant les risques liés notamment au 
ralentissement de la croissance chinoise et en annonçant que la banque centrale 
américaine devrait poursuivre le resserrement graduel de sa politique. 
  
    Ce discours assez neutre n'a pas dissipé les doutes des investisseurs, 
notamment quant au calendrier de relèvement des taux de la Fed. 
    "Yellen a clairement dit que si la Fed prévoyait toujours de poursuivre sur 
la voie d'un resserrement monétaire progressif, sa politique n'est pas 
pré-définie et elle réagira en fonction des événements", a dit Justin Fabo, 
économiste chez ANZ. 
    "Le véritable test pourrait venir plus tard, si les marchés continuent de se 
détériorer et se tournent vers les banques centrales pour les sauver. Les 
décideurs sont-ils chargés à blanc?" 
    Certains semblent déjà se préparer au pire et se tournent vers les valeurs 
refuge comme le yen ou l'or, qui a franchi un seuil technique au-dessus de 1.200 
dollars l'once. 
    Le rendement à 10 ans des obligations d'Etat américaines a chuté à 1,673%, 
ramenant l'écart avec le rendement à deux ans à seulement 98 points de base, 
soit le plus faible depuis fin 2007, juste avant le déclenchement de la crise 
financière mondiale. 
    
  
   PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES A L'AGENDA DU 11 FEVRIER 
   PAYS  GMT   INDICATEUR               PÉRIODE          CONSENSUS  PRÉCÉDENT 
   US    13h30 Inscriptions au chômage  semaine au 6/02  281.000    285.000 
 
    VALEURS À SUIVRE 
    * SOCIÉTÉ GÉNÉRALE  SOGN.PA  a annoncé jeudi qu'elle n'était pas en mesure 
de confirmer son objectif de rentabilité des fonds propres pour 2016 en raison 
des contraintes réglementaires et des incertitudes qui pèsent sur l'économie 
mondiale.   
    * NOKIA  NOKIA.HE  a fait état jeudi de bénéfices trimestriels meilleurs que 
prévu pour les équipements de réseaux télécoms, son coeur de métier, mais a 
prévu que les développements de réseaux mobiles commenceraient à ralentir cette 
année sur son marché primordial, la Chine.   
    * PUBLICIS  PUBP.PA  a terminé mieux que prévu une année 2015 contrastée 
marquée par une génération de trésorerie record en dépit d'une croissance 
organique décevante et de la perte de plusieurs budgets.  NL8N15P5MB  
    * PERNOD RICARD  PERP.PA  a accéléré le pas au deuxième trimestre de son 
exercice décalé, porté par une solide dynamique aux Etats-Unis et des effets 
calendaires positifs, tandis que ses ventes restent à la peine en Chine. 
  
    * METRO  MEOG.DE  a annoncé un bénéfice d'exploitation trimestriel en baisse 
plus prononcée que prévu en raison de la faiblesse du rouble. 
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :   
     
 
 (Bertrand Boucey, édité par Patrick Vignal) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant