** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

le
0
    PARIS, 20 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont 
attendues en baisse d'au moins 2% mercredi à l'ouverture, la tentative de rebond 
de la veille ayant apparemment déjà fait long feu, en raison essentiellement 
d'une rechute des cours du pétrole qui a fait plonger toutes les Bourses 
asiatiques. 
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  .FCHI  
pourrait perdre jusqu'à 2,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort  .GDAXI  2,5% et 
le FTSE à Londres  .FTSE  2,1%. Mardi, ces trois indices avaient respectivement 
pris 1,98%, 1,50% et 1,68%, mettant fin à une séquence baissière de trois jours 
(quatre pour le Dax).  
    Wall Street a terminé mardi sur une note irrégulière après une séance 
hésitante, la baisse des cours du pétrole ayant fait rechuter les valeurs du 
secteur tandis que les chiffres de la croissance chinoise étaient accueillis 
avec un soulagement prudent. 
    Le nouvel accès de faiblesse de l'or noir, dont la baisse accélérée depuis 
le début de l'année est l'un des principaux facteurs, avec les inquiétudes sur 
la Chine, du démarrage catastrophique des places boursières en 2016, a pesé de 
tout son poids sur Tokyo, qui a terminé sur un plongeon de 3,7% pour clôturer à 
un creux de 14 mois et demi. 
    Les marchés actions chinois sont en baisse d'environ 1% peu avant la clôture 
et l'indice regroupant les Bourses d'Asie et du Pacifique  .MIAPJ0000PUS  cédait 
2,7% pour retomber à un nouveau plus bas de quatre ans. 
    Le Brent  LCOc1  perd près de 2% avant l'ouverture des Bourses européennes 
et le brut léger américain (WTI)  CLc1  plus de 3%, touchant un plus bas depuis 
2003, en raison de nouvelles craintes, alimentées par l'Agence internationale de 
l'énergie (AIE), d'une situation d'offre excédentaire sur le marché pétrolier 
face à une demande atone. 
    L'AIE a dit mardi qu'un temps exceptionnellement chaud et une production en 
hausse -- avec notamment le retour de la production iranienne après la levée des 
sanctions -- devraient maintenir le marché du pétrole en situation d'offre 
excédentaire au moins jusqu'à fin 2016.  ID:nL8N1531Q8  
    "Le sentiment semble être très négatif dans le secteur des matières 
premières en ce moment", a déclaré Assad Tannous, chargé du courtage chez Asenna 
Wealth Solutions. 
    Sur le marché des changes, le dollar recule face à un panier de devises 
internationales  .DXY  tandis que l'euro progresse face au billet vert, à la 
livre et au franc suisse. 
     
    PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES A L'AGENDA DU 20 JANVIER: 
 PAYS  GMT   INDICATEUR                  PÉRIODE      CONSENSUS   PRÉCÉDENT 
 DE    07h00 Prix à la production        décembre       -0,4%       -0,2% 
             - sur un an                                -2,2%       -2,5% 
 GB    09h30 Demandeurs d'emploi         décembre       +2.500      +3.900 
             Taux de chômage                             5,2%        5,2% 
 USA   13h30 Prix à la consommation      décembre        inch.      inch. 
             - sur un an                                +0,8%       +0,5% 
             hors énergie/alim.                         +0,2%       +0,2% 
             - sur un an                                +2,1%       +2,0% 
       13h30 Mises en chantier           décembre       1,2 mln   1,173 mln 
             Permis de construire                       1,2 mln   1,282 mln 
 
    VALEURS À SUIVRE 
    * SEB  SEBF.PA  a annoncé mardi des ventes 2015 en nette progression, dopées 
par ses bonnes performances en Europe occidentale, en Amérique du Nord et en 
Asie, et indiqué qu'il devrait réaliser au titre de l'exercice écoulé un 
résultat opérationnel d'activité proche de 430 millions d'euros.   
     
    * AREVA  AREVA.PA  a annoncé mardi avoir remporté en 2015 des contrats à 
long terme de fourniture de services d'enrichissement d'uranium auprès de quatre 
électriciens américains pour un montant global de plus de 300 millions de 
dollars (275 millions d'euros environ).   
     
    * EDF  EDF.PA  - Les enjeux financiers liés au projet du groupe de 
construire deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, dans le 
sud-ouest de l'Angleterre, "pourraient mettre en danger (sa) pérennité", a 
estimé mardi la CFE-CGC.   
     
    * ASML  ASML.AS  a annoncé mercredi un recul moins marqué que prévu de son 
bénéfice net du quatrième trimestre, le numéro deux mondial des équipements de 
production de semiconducteurs ajoutant s'attendre à une hausse "significative" 
de ses ventes au deuxième trimestre avec la pris de livraison d'un nouvel outil 
par ses clients. 
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL8N1534S7  
 
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant