LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe

le
0
    PARIS, 27 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont 
attendues en hausse mercredi à l'ouverture dans l'attente d'indications sur 
l'orientation de la politique monétaire américaine à l'issue de la réunion des 
responsables de la Réserve fédérale et alors que des mesures de soutien 
monétaire et budgétaire sont attendues au Japon.  
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  .FCHI  
pourrait gagner jusqu'à 0,46% à l'ouverture, le Dax à Francfort  .GDAXI  0,41% 
et le FTSE à Londres  .FTSE  0,15%.  
    La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 1,72%, soutenue par le recul du 
yen et des informations faisant état de l'annonce imminente d'un plan de relance 
budgétaire de 27.000 milliards de yens (231 milliards d'euros) par le 
gouvernement.   
    Wall Street a fini en ordre dispersé mardi. Les résultats d'Apple  APPL.O  
publiés après Bourse, avec une baisse moins forte que prévu des ventes d'iPhone, 
ont été salués dans les transactions hors marché tandis que ceux de Twitter 
 TWTR.N  ont déçu, entraînant une chute de 10% de l'action du site de 
micro-blogging.    
    Sur le marché des changes, le dollar reste ferme. Son indice contre un 
panier de devises de référence  .DXY  est stable à 97,168 et proche d'un plus 
haut de cinq semaines atteint la semaine dernière.  
    Les intervenants de marché anticipent un statu quo de la Fed sur les taux. 
Une série d'indicateurs conjoncturels robustes aux Etats-Unis pourrait toutefois 
conduire la banque centrale à adopter une tonalité moins accommodante, ce qui 
conforterait le scénario d'au moins une hausse de taux d'ici la fin de l'année. 
    Le yen cède près de 0,60% contre le dollar au lendemain d'un bond de plus de 
1% avec le regain des anticipations sur de nouvelles mesures d'assouplissement 
par la Banque du Japon en fin de semaine.  
    La banque centrale japonaise pourrait aussi opter pour le statu quo et se 
laisser le temps d'apprécier l'impact sur la croissance et l'inflation de la 
relance budgétaire gouvernementale et du report à l'année prochaine d'une 
nouvelle hausse de la TVA.  
    L'euro  EUR=  se raffermit légèrement contre le dollar à 1,0999. La livre 
sterling  GBP=  est stable à 1,3127 dollar au lendemain d'un plus bas de deux 
semaines atteint après les déclarations accommodantes d'un membre du comité de 
politique monétaire de la Banque d'Angleterre, Martin Weale.  
    Le pétrole poursuit sa baisse, toujours motivée par les inquiétudes sur 
l'excédent d'offre sur le marché.  
    Le contrat septembre sur le baril de Brent de la mer du Nord  LCOc1  recule 
de 5 cents (-0,11%) à 44,82 dollars le baril. La même échéance sur le brut léger 
américain (West Texas Intermediate, WTI)  CLc1  perd 6 cents (-0,14%) à 42,86 
dollars. 
  
    VALEURS À SUIVRE 
     
    *DEUTSCHE BANK  DBKGn.DE . La banque allemande a annoncé mercredi un 
bénéfice net en forte baisse mais un peu meilleur que prévu au deuxième 
trimestre, à 20 millions d'euros contre 796 millions un an plus tôt, en raison 
de l'environnement de taux bas et de la volatilité des marchés qui ont fait 
chuter son produit net bancaire de 20%.       
    * MONTE PASCHI DI SIENA  BMPS.MI . La banque italienne prépare une 
augmentation de capital de cinq milliards d'euros dans le cadre de ses efforts 
pour redresser son bilan, a dit mardi une source proche du dossier.   
    DEUTSCHE BÖRSE  DB1Gn.DE . L'entreprise de marché a annoncé mardi avoir le 
soutien d'actionnaires représentant 60,35% de son capital à son projet de fusion 
avec London Stock Exchange  LSE.L  à 15h00 GMT, à quelques heures de 
l'expiration de l'offre.   
    * BASF  BASFn.DE . Le numéro un mondial de la chimie par le chiffre 
d'affaires a annoncé mercredi une baisse de 16% de son bénéfice opérationnel 
ajusté au deuxième trimestre, sous le coup de sa division d'hydrocarbures et 
d'une demande faible pour ses pesticides agricoles.   
    * STMIcroelectronics  STM.PA . Le fabricant franco-italien de 
semiconducteurs s'est montré optimiste mercredi pour le trimestre en cours à la 
faveur d'une demande vigoureuse sur ses principaux marchés après un deuxième 
trimestre conforme aux attentes.   
    * AIRBUS  AIR.PA . Le constructeur aéronautique européen a fait état 
mercredi de resultats supérieurs aux attentes du deuxième trimestre et a 
confirmé ses objectifs en précisant que la situation industrielle de l'A400M et 
les rééchelonnements de livraisons pourraient compliquer la réalisation de celui 
de free cash flow.   
    * LVMH  LVMH.PA  a fait mieux qu'attendu au premier semestre, parvenant à 
stabiliser son résultat opérationnel malgré un environnement difficile, grâce 
aux performances de ses vins et spiritueux et de ses parfums et 
cosmétiques.  
     * VALEO  VLOF.PA  a confirmé ses objectifs malgré le Brexit à l'occasion de 
la publication de ses résultats semestriels. Le groupe a par ailleurs fait état 
d'une hausse de 11% de son chiffre d'affaires à 8,1 milliards d'euros au premier 
semestre.     
    * ATOS  ATOS.PA  a relevé tous ses objectifs après avoir annoncé mardi un 
chiffre d'affaires de 5,697 milliards d'euros au S1, en hausse de 18% à taux de 
change constants (+1,7% de croissance organique).     
    * INGENICO  INGC.PA  a fait état d'un chiffre d'affaires de 1,133 milliard 
d'euros au premier semestre, en hausse de 12% en données comparables (+7% en 
données comparées), là où le consensus Thomson Reuters I/B/E/S attendait 1,152 
milliard d'euros.   
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:L8N1AC6CV  
     
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant