** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

le
0

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris WATCH/LFR * Les valeurs à suivre à Wall Street : ID:nL6N0WW4TW PARIS/LONDRES, 31 mars (Reuters) - Les Bourses européennes sont passées dans le rouge mardi à mi-séance mais s'apprêtent à afficher leur meilleure performance trimestrielle en plusieurs années tandis que l'euro accuse la plus forte baisse trimestrielle de son histoire, dans l'inquiétude sur les négociations autour de la dette grecque. Le programme de rachats massifs d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE) entamé ce mois-ci est largement responsable à la fois du rally boursier de début d'année et de l'accès de faiblesse de la monnaie unique. En Grèce, les discussions engagées à Bruxelles entre les représentants de la Grèce et ceux de ses créanciers internationaux ont été interrompues mardi sans qu'un accord ait pu être conclu sur les projets de réformes d'Athènes et elles pourraient se poursuive la semaine prochaine. ID:nL6N0WX2OD À Paris, l'indice CAC 40 .FCHI cède 0,62% à 5.051,94 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax .GDAXI oerd 0,84% et à Londres, le FTSE .FTSE cède 1,17%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 .FTEU3 recule de 0,71% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro .STOXX50E de 0,57%. Sur le mois de mars, l'EuroStoxx 50 a pris environ 3% et le CAC 2,3% et sur le premier trimestre les hausses sont de, respectivement, 17,9% et 18,5%. L'Eurofirst a gagné 16,15% depuis le début de l'année et devrait afficher sa meilleure performance trimestrielle depuis le troisième trimestre 2009. Le Dax fait encore mieux, en hausse de 23%, meilleur trimestre depuis avril-juin 2003. A contre-tendance, la Bourse d'Athènes .ATG prend 0,62%, mais sur l'ensemble du trimestre, le marché grec accuse une perte de 5,66%. Outre-Atlantique, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de l'ordre de 0,5%. "Pour le moment, nous avons décidé de ne pas prendre nos profits parce que l'Europe a été à la traîne pendant plusieurs années et a encore une marge de surperformance", dit Didier Duret, chargé de l'investissement chez ABN Amro. "Et nous pensons que cela a encore du sens d'allouer ses fonds au marché d'actions parce que les rendements obligataires sont carrément décourageants." En zone euro, les prix à la consommation ont encore reculé sur un an en mars, mais de manière moins marquée que lors des deux mois précédents, ce qui suggère qu'ils pourraient bientôt repartir à la hausse. ID:nL6N0WW1XI Aux valeurs, Valeo VLOF.PA perd 2,65%, plus net recul du CAC. BPI France a annoncé la cession de 1,7% du capital de l'équipementier automobile, au prix de 142,26 euros par action, soit environ 188 millions d'euros. ID:nL6N0WX1AI Bank of Ireland BKIR.I cède 7,55% en raison de la cession par l'assureur canadien Fairfax Financial Holding FFH.TO de la moitié de sa participation de 5,8%, à 0,36 euro par action, selon une source. ID:nL6N0WX1IX Le britannique Kingfisher KGF.L gagne en revanche 3% après l'annonce de son intention de fermer 60 magasins B&Q au Royaume-Uni. ID:nL6N0WX0X5 De même, Yoox YOOX.MI prend encore 9,8%. Richemont CFR.VX a confirmé la signature d'un accord prévoyant la fusion entre sa filiale de ventes d'articles de mode en ligne Net-a-porter et son concurrent italien. ID:nL6N0WX1IC Les cours du pétrole poursuivent leur recul, dans la crainte de voir un afflux iranien augmenter encore davantage une offre déjà très abondante. L'Iran et le groupe des pays du "P5+1" accélérent le rythme de leurs négociations à l'arrivée de l'échéance fixée pour la conclusion d'un accord préliminaire sur le programme nucléaire de Téhéran. ID:nL6N0WX16O * Tableau des principaux marchés mondiaux : ID:nL6N0WX2Y1 (Avec Marc Jones et Atul Prakash, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant