** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

le
0
    * Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris  WATCH/LFR  
    * Les valeurs à suivre à Wall Street :  ID:nL6N0TN4MV  
 
    PARIS/LONDRES, 4 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes sont en hausse 
jeudi à mi-séance, à leurs plus hauts en près de deux mois et demi, et les 
futures à Wall Street sont également bien orientés en attendant les annonces de 
la Banque centrale européenne (BCE).         
    A l'issue de la réunion des gouverneurs, le président de la BCE fera le 
point sur les difficultés de l'économie de la zone euro, avec les dernières 
projections de la banque centrale sur la croissance et l'inflation. 
    La BCE pourrait aussi prolonger son programme de rachat de titres adossés à 
des actifs privés (ABS) mais il est peu probable que Mario Draghi annonce le 
lancement dès maintenant d'une politique d'"assouplissement quantitatif" via des 
rachats de dette souveraine, qui revient à faire marcher la planche à billets.  
    À Paris, le CAC 40  .FCHI  gagne 0,43% à 4.412,25 points vers 11h50 GMT. Le 
Dax  .GDAXI  prend 0,52% à Francfort et teste comme mardi la barre des 10.000 
points mais à Londres le FTSE  .FTSE  limite son avance à 0,05%. L'indice 
paneuropéen FTSEurofirst 300  .FTEU3  s'octroie 0,21% et l'EuroStoxx 50 de la 
zone euro  .STOXX50E  0,47%.  
    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street 
en légère hausse de 0,05% à 0,2% selon les indices.     
    "Les investisseurs espèrent que Mario Draghi ira plus loin dans la politique 
monétaire de stimulation (de la croissance)", souligne Philippe Gijsels, 
responsable de la recherche chez BNP Paribas Fortis Global Markets à Bruxelles. 
"Ce sera le point clé du jour et les marchés seront dans l'attentisme d'ici là." 
  
    Stanley Fischer, vice-président de la Fed, a estimé dans une interview au 
quotidien italien La Repubblica que la BCE serait bien avisée de suivre 
l'exemple de la Réserve fédérale américaine et de racheter des obligations 
d'Etats pour stimuler l'activité dans la zone euro.  ID:nL6N0TO1DW  
    Aux valeurs, Ryanair  RYA.I  prend 7,5%, plus forte hausse de l'EuroFirst, 
après avoir relevé ses prévisions de bénéfice pour 2014-2015.  ID:nL6N0TO223   
    L'ensemble du secteur du tourisme et des loisirs en profite, l'indice 
correspondant  .SXTP  gagnant 1,4% pour porter sa hausse à 25% depuis la fin 
octobre, à la faveur de la chute des cours du pétrole. EasyJet  EZJ.L  s'adjuge 
1,8% après avoir annoncé une augmentation de 3,1% de son trafic passagers et 
Lufthansa  LHAG.DE  progresse de 1,2% malgré une nouvelle grève des pilotes en 
Allemagne.  ID:nL6N0TO0SS   
    TUI Travel  TT.L  (+4,25%) contribue également à doper le secteur. Le 
voyagiste a publié un bénéfice en progression de 11% et ajouté que le 
rapprochement avec son actionnaire majoritaire allemand TUI  TUIGn.DE  
accélérerait sa croissance.  ID:nL6N0TO0VV  
    A Paris, Hermès  HRMS.PA  avance de 3,7%, plus forte hausse de l'indice SBF 
120. HSBC a relevé son conseil à "surpondérer" sur le groupe de luxe, avec un 
objectif de cours de 325 euros.       
    Sur le marché obligataire, les rendements de la dette souveraine en zone 
euro fluctuent au-dessus de leurs plus bas record touchés la veille, dans 
l'incertitude quant à l'issue de la réunion de la BCE. Aucun des 17 opérateurs 
du marché monétaire interrogés dans le cadre d'une enquête Reuters publiée lundi 
ne s'attend à un nouveau coup de pouce monétaire ce jeudi. Madrid a adjugé 3,5 
milliards d'euros de dette, avec des rendements à 10 ans à des plus bas record.  
    Sur le marché des changes, l'euro est tombé à moins de 1,23 dollar pour la 
première fois en plus de deux ans en vue d'une prochaine action de la BCE, alors 
que le dollar a atteint un pic de sept ans face au yen, près des 120 yens. 
Certains intervenants de marché s'attendent à ce que la BCE prépare le terrain 
pour des rachats de dette souveraine dès le début de l'an prochain. 
    Le Brent se stabilise autour des 70 dollars le baril, les investisseurs 
étant en quête d'un point d'équilibre après la chute de près de 40% depuis juin. 
    
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL6N0TN4MV  
 
 (Avec Atul Prakash, Juliette Rouillon pour le service français, édité par 
Véronique Tison) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant