** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

le
0
    * Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris  WATCH/LFR  
    * Les valeurs à suivre à Wall Street :  ID:nL6N0P62NX  
 
    PARIS/LONDRES, 25 juin (Reuters) - Les Bourses européennes restent dans le 
rouge mercredi à mi-séance et Wall Street devrait se stabiliser en ouverture 
après ses pertes de la veille, dans des marchés où les inquiétudes croissantes 
face aux violences en Irak encouragent les prises de bénéfices après le récent 
rally haussier.    
    Les djihadistes sunnites ont attaqué mercredi l'une des plus grandes bases 
aériennes d'Irak, alors que l'armée américaine a commencé à déployer des équipes 
à Bagdad chargées d'évaluer l'état des forces et de décider de la façon de les 
aider à repousser l'insurrection. (voir  ID:nL6N0P62AD  et  ID:nL6N0P56F2 )  
    À Paris, l'indice CAC 40  .FCHI  perd 0,66% à 4.488,52 points vers 10h45 
GMT. À Francfort, le Dax  .GDAXI  cède 0,4% et à Londres, le FTSE  .FTSE  0,64%. 
L'indice européen EuroStoxx 50  .STOXX50E  recule de 0,43% et l'EuroFirst 300 
 .FTEU3 , qui avait touché  points, son plus bas en trois semaines.  
    Alstom  ALSO.PA  (+1,1%) figure parmi les rares hausses du CAC 40, les 
investisseurs spéculant sur une entrée au capital de l'Etat plus rapide que 
prévu, depuis que ce dernier a vendu 3,1% de GDF Suez  GSZ.PA . GDF Suez perd de 
son côté 2,67%, plus net recul du CAC.  ID:nL6N0P6293  et  ID:nL6N0P629B  
    "La situation en Irak inquiète les investisseurs et il y a un risque 
d'escalade si les Etats-Unis décident d'intervenir. C'est ce qui a déclenché un 
courant de ventes au cours de la dernière heure de Wall Street", commente Arnaud 
Scarpaci, gérant de portefeuille chez Montaigne Capital.  
    "Mais la vraie direction viendra des chiffres du PIB américain cet 
après-midi vu les récents doutes sur le rythme de la croissance économique."     
    Les rendements du Bund allemand sont tombés vers leurs plus bas de l'année, 
les investisseurs cherchant refuge auprès des actifs peu risqués tandis que le 
Brent est repassé sous les 114 dollars/baril, alourdi par des prises de profits. 
  
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL6N0P62YC  
 
 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten) 
  
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant