** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

le
0

PARIS, 13 janvier (Reuters) - Les informations sur l'annonce imminente par Standard & Poor's d'une dégradation des notes de plusieurs pays de la zone euro, notamment la France, ont pesé sur les Bourses européennes vendredi, qui se sont retournées à la baisse avant de limiter leurs pertes en clôture.

Selon une source de la zone euro, S&P s'apprête à ôter à la France son "triple A", la note maximale. Une source gouvernementale haut placée de la zone euro a rapporté que l'agence de notation allait dégrader les notes de crédit de plusieurs pays de la zone euro, mais pas celles de l'Allemagne et des Pays-Bas. (voir ID:nL6E8CD3RR et ID:nL6E8CD3LT )

Selon le quotidien Les Echos, les notes du Portugal, de l'Italie et de l'Espagne seront dégradées de deux crans par S&P.

Le quotidien britannique Financial Times précise que la note française a été dégradée d'un cran, de AAA à AA+, de même que la note de l'Autriche. La dégradation de la note française était attendue après le placement sous surveillance avec implication négative des notes souveraines de 15 pays de la zone euro par S&P début décembre.

"Il y a une très forte probabilité pour que la note française ne soit dégradée que d'un cran, à AA+", a déclaré Alexandre Baradez, analyste de marché chez Saxo Banque. "Si c'est le cas, ce serait un moindre mal et le marché pourrait rebondir lundi", a-t-il ajouté. "Les craintes du marché résident dans le nombre de crans de la dégradation."

Les inquiétudes des investisseurs autour de la zone euro ont en outre été alimentées par les négociations en Grèce sur la participation du secteur privé au deuxième plan d'aide à Athènes, qui ont été interrompues vendredi et devraient reprendre mercredi prochain. ID:nL6E8CD36I

Dans ce contexte, l'euro a touché un nouveau plus bas depuis 16 mois face au dollar et Wall Street, plombée également par les résultats trimestriels de la banque JPMorgan Chase JPM.N , était en nette baisse en fin de matinée, malgré un plus haut de 8 mois pour le moral des ménages américains début janvier. ID:nL6E8CD37P

* ACTIONS - L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 .FTEU3 a cédé 0,09% à 1.017,84 points et le CAC 40 .FCHI a perdu 0,11% à 3.196,49 points.

Milan .FTMIB accuse une baisse un peu plus importante, cédant 1,2% à 15.011,09 points, tandis que Francfort .GDAXI et Londres .FTSE ont abandonné respectivement 0,58% et 0,46%.

A Wall Street, le Dow Jones .DJI reculait de 0,83%, le S&P 500 .SPX de 0,91% et le Nasdaq .IXIC de 0,79%.

JPMorgan Chase & Co JPM.N recule de 3,6% après avoir fait état d'une chute de 23% de son bénéfice net au quatrième trimestre, la crise de la dette européenne ayant pesé sur ses activités de trading et de fusions et acquisitions. ID:nL6E8CD20E L'indice KBW .BKX des bancaires américaines cède 1,26% dans son sillage.

* OBLIGATIONS - Les informations sur l'imminence des décisions de S&P sur les notes souveraines de la zone euro a profité aux emprunts d'Etat allemands, les futures sur le Bund inscrivant un nouveau record, et nui à ceux des Etats jugés les plus menacés: les primes de risques (spreads) des obligations françaises, espagnoles et belges notamment augmentant de 15 à 25 points de base.

Les obligations italiennes, elles, avaient auparavant accusé le coup des résultats mitigés de l'adjudication à trois ans réalisée en début de journée, à des taux certes en baisse mais avec une demande relativement faible. Le rendement à 10 ans italien est remonté jusqu'à 6,82% alors qu'il avait nettement reflué au cours des séances précédentes.

Des traders ont rapporté que la Banque centrale européennes achetait des titres italiens sur le marché.

Sur le marché américain, l'inquiétude sur la crise de la dette en zone euro profite aux Treasuries, le rendement à 10 ans revenant à 1,86%.

* CHANGES - L'euro a inscrit un nouveau plus bas de 16 mois face au billet vert, à 1,2636 selon les données Reuters, et perd plus de 1% sur la journée.

"Clairement, l'idée, c'est qu'on s'éloigne de la pression sur les pays périphériques du sud et qu'on passe peu à peu aux pays du nord de l'Europe, comme ces derniers mois, ce qui constitue un nouveau développement", commente Mike Moran, stratège devises de Standard Chartered.

* PETROLE - Les cours du pétrole reculent avec l'euro, même si la menace de perturbations dans l'approvisionnement en raison des tensions sociales au Nigeria apporte un soutien au marché.

LA CLÔTURE EN EUROPE

Indices Dernier Var. Points Var. % YTD

Eurofirst 300 .FTEU3 1017,84 -0,94 -0,09% +1,64%

Eurostoxx 50 .STOXX50E 2338,01 -7,84 -0,33% +0,93%

CAC 40 .FCHI 3196,49 -3,49 -0,11% +1,16%

Dax 30 .GDAXI 6143,08 -36,13 -0,58% +4,15%

FTSE .FTSE 5636,64 -25,78 -0,46% +1,16%

SMI .SSMI 5996,34 -21,73 -0,36% +1,01%

Les valeurs à suivre à Paris : WATCH/LFR

LA TENDANCE A WALL STREET

Indices Dernier Var. points Var. % YTD

Dow Jones .DJI 12366,28 -104,74 -0,84% +1,22%

S&P-500 .SPX 1283,65 -11,85 -0,91% +2,07%

Nasdaq .IXIC 2703,08 -21,62 -0,79% +3,76%

Nasdaq 100 .NDX 2364,75 -17,24 -0,72% +3,82%

CHANGES

Cours Veille Var.% YTD

Euro/Dlr EUR= 1,2669 1,2814 -1,13% -2,13%

Dlr/Yen JPY= 76,90 76,74 +0,21% -0,05%

Euro/Yen EURJPY= 97,43 98,36 -0,95% -2,14%

Dlr/CHF CHF= 0,9537 0,9444 +0,98% +1,72%

Euro/CHF EURCHF= 1,2081 1,2101 -0,17% -0,52%

Stg/Dlr GBP= 1,5284 1,5336 -0,34% -1,62%

TAUX

US Treasuries Bund JGB

Dernier Variation Dernier Variation Dernier Variation

10 ans 1,8462 -0,0800 1,7630 +0,0000 0,9550 +0,0010

2 ans 0,2253 -0,0070 0,1600 +0,0040 0,1300 -0,0020

Taux à trois mois européen : -0,0430 à -0,0470

PETROLE

(en dollars) Cours Précédent Var Var. % YTD

Brut léger US CLc1 98,59 99,10 -0,51 -0,51% -0,24%

Brent LCOc1 110,30 111,26 -0,96 -0,86% +2,72%

(Avec Alexandre Boksenbaum-Granier à Paris; Marc Angrand et Jean Décotte pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant