** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

le
0
    PARIS, 5 avril (Reuters) - A l'exception de Francfort, les Bourses 
européennes ont terminé en légère hausse jeudi, mais sur l'ensemble d'une 
semaine écourtée pour cause de week-end pascal prolongé, elles affichent une 
nette baisse, avec par exemple un recul de 3,04% pour le CAC 40 à Paris, en 
raison surtout des inquiétudes concernant la situation financière de l'Espagne.  
    Une adjudication du Trésor espagnol marquée mercredi par une demande faible 
et des rendements en hausse, malgré le budget d'austérité présenté par Madrid, a 
ravivé les tensions sur les dettes des pays périphériques de la zone euro et 
alimenté un mouvement de fuite vers la qualité dont ont bénéficié notamment les 
Bunds allemands.  
    Aux interrogations des investisseurs sur la viabilité des comptes publics de 
certains pays de la zone euro est venue s'ajouter jeudi la déception liée à des 
indicateurs (production manufacturière en Allemagne et en Grande-Bretagne) moins 
bons que prévu, soulignant la faiblesse de l'activité en Europe. (voir 
 ID:nL6E8F52LT  et  ID:nL6E8F45C4 )  
    Même si elles n'étaient pas tout à fait conformes aux attentes des 
économistes, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, en 
touchant un plus bas de près de quatre ans, illustrent l'écart entre les deux 
rives de l'Atlantique en termes de conjoncture.  ID:nEAPA50DI4   
    Partagée entre les craintes au sujet de l'Europe et l'optimisme au sujet de 
la santé de l'économie américaine, Wall Street faisait du surplace au moment de 
la clôture des Bourses européennes.  
    En raison du Vendredi saint, toutes les principales Bourses, hormis les 
places asiatiques, seront fermées vendredi et certaines (Euronext, Londres, 
Francfort, Madrid, Zurich et Hong Kong entre autres) ne rouvriront que mardi en 
raison du lundi de Pâques.  
    Ce long week-end n'empêchera toutefois pas le département du Travail 
américain de publier vendredi les chiffres mensuels de l'emploi, toujours très 
attendus par les investisseurs.  
    Les économistes interrogés par Reuters anticipent pour mars 203.000 
créations de postes hors secteur agricole après 227.000 en février.  
  
    * ACTIONS - À Paris, le CAC 40  .FCHI  a terminé en hausse de 0,19% (6,34 
points) sur la journée, à 3.319,81 points. Le Footsie britannique  .FTSE  a 
gagné 0,35% tandis que le Dax allemand  .GDAXI  a cédé 0,13%. L'indice 
paneuropéen FTSEurofirst 300  .FTEU3  a pris 0,19%, mais l'Eurostoxx 50 a cédé 
0,25%.  
    Les échanges ont été volatils tout au long de la séance, qui s'est 
finalement soldée par un léger gain grâce à une poussée des valeurs minières, 
dont l'indice sectoriel  .SXPP  a bondi de 1,82%, de loin la meilleure 
performance de la session, devant les pétrolières  .SXEP  (+0,81%).  
    La bonne tenue de ces compartiments éminemment cycliques, qui avaient subi 
de lourdes pertes au cours des deux séances précédentes, s'explique en partie 
par l'anticipation de chiffres positifs en matière d'emploi aux Etats-Unis.  
    "Les marchés sont fermés demain, donc, si vous êtes un investisseur et que 
vous pensez que cette statistique sera meilleure que prévu, alors vous achetez. 
Cet indicateur devrait illustrer une nouvelle amélioration du marché du travail 
aux Etats-Unis et les bons chifffres de l'emploi de ces derniers mois ont 
contribué à alimenter le rally boursier en cours", a dit un courtier basé à 
Londres.  
      
    * OBLIGATIONS - Sur le marché de la dette, la poursuite de la remontée des 
rendements espagnols ravive les craintes concernant la crise de la dette de la 
zone euro, d'autant plus que la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé 
n'avoir procédé à aucun rachat d'obligations d'Etat de la zone euro cette 
semaine, comme au cours de six des sept semaines précédentes.  ID:nL6E8F5A88   
    Comme la veille, la hausse des coûts de financement supportés par Madrid a 
fait remonter les rendements italiens tandis que les titres allemands 
néerlandais et finlandais étaient plébiscités.  
    Les emprunts du Trésor américain, profitant, comme les titres de dette 
souveraine allemands, de leur statut de valeur refuge, voient à nouveau leurs 
prix augmenter, même si les intervenants ont adopté une position prudente avant 
les chiffres de l'emploi.  
          
    * CHANGES - La persistance des inquiétudes concernant les déficits élevés de 
l'Espagne a fait plonger l'euro à son plus bas niveau depuis trois semaines 
contre le dollar et ont fait tomber brièvement la monnaie unique sous le 
plancher de 1,20 franc suisse  EURCHF=  fixé par la Banque nationale suisse 
(BNS).  
    Selon des traders, cette dernière a de ce fait effectué des achats pour 
stopper l'appréciation de la devise suisse.  ID:nL6E8F56RF   
    Le plus bas de près de quatre ans établi par les inscriptions hebdomadaires 
au chômage aux Etats-Unis a parallèlement renforcé l'attrait du dollar par 
rapport à l'euro.  
      
    * PÉTROLE - Les cours du pétrole progressaient dans des volumes peu étoffés 
à l'approche du long week-end pascal, l'or noir profitant d'un mouvement de 
rachats de découvert après deux séances de baisse.  
    Le marché pétrolier a également été soutenu par de nouvelles tensions sur 
l'offre, après que deux responsables de The China P&I Club, un assureur clé du 
secteur maritime en Chine, ont dit que ce dernier cesserait de couvrir les 
pétroliers transportant du brut iranien à partir de juillet, dans le contexte du 
durcissement des sanctions occidentales à l'encontre de Téhéran.  ID:nL6E8F50Z8   
      
      
  LA CLÔTURE EN EUROPE 
                                                                             
  Indices                     Dernier  Var. Points  Var. %      YTD 
  Eurofirst 300  .FTEU3       1052,94     +1,95     +0,19%     +5,15% 
  Eurostoxx 50  .STOXX50E     2392,54     -5,92     -0,25%     +3,28% 
  CAC 40  .FCHI               3319,81     +6,34     +0,19%     +5,06% 
  Dax 30  .GDAXI              6775,26     -8,80     -0,13%    +14,87% 
  FTSE  .FTSE                 5723,67    +19,90     +0,35%     +2,72% 
  SMI  .SSMI                  6163,49     -3,30     -0,05%     +3,83% 
  
  Les valeurs à suivre à Paris :  WATCH/LFR  
                                                                             
  LA TENDANCE A WALL STREET 
  Indices              Dernier     Var. points  Var. %       YTD 
  Dow Jones  .DJI     13075,20         +0,45     +0,00%     +7,02% 
  S&P-500   .SPX       1399,65         +0,69     +0,05%    +11,30% 
  Nasdaq  .IXIC        3082,10        +14,01     +0,46%    +18,31% 
  Nasdaq 100  .NDX     2762,39        +17,39     +0,63%    +21,27% 
  
                                                                             
  CHANGES 
                         Cours    Veille     Var.%        YTD 
  Euro/Dlr  EUR=         1,3061   1,3142     -0,62%      +0,90% 
  Dlr/Yen  JPY=           82,33    82,36     -0,04%      +7,01% 
  Euro/Yen  EURJPY=      107,51   108,24     -0,67%      +8,01% 
  Dlr/CHF  CHF=          0,9199   0,9154     +0,49%      -1,89% 
  Euro/CHF  EURCHF=      1,2015   1,2030     -0,12%      -1,06% 
  Stg/Dlr  GBP=          1,5819   1,5893     -0,47%      +1,83% 
  
                                                                             
  TAUX 
           US Treasuries       Bund              JGB 
           Dernier Variation  Dernier Variation  Dernier Variation 
  10 ans   2,1877  -0,0360    1,7350  -0,0050    1,0130  +0,0040 
  2 ans    0,3493  +0,0050    0,1510  +0,0050    0,1240  -0,0020 
  Taux à trois mois européen : 0,0020 à 0,0470 
  
                                                                             
  PETROLE 
  (en dollars)              Cours  Précédent  Var       Var. %     YTD 
  Brut léger US  CLc1      102,75   101,47   +1,28     +1,26%     +3,97% 
  Brent  LCOc1             122,80   122,34   +0,46     +0,38%    +14,36% 
  
   
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)  
 ((Service Economique. Tel 01 49 49 53 87))

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant