** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

le
0
    PARIS, 2 juillet (Reuters) - Les Bourses européennes ont globalement terminé 
mercredi péniblement dans le vert, portées par le secteur automobile, à 
l'exception notable de la place de Paris, qui a fini dans le rouge, tirée vers 
le bas par les valeurs télécoms. 
    L'indice Dax allemand  .GDAXI  et le FTSE britannique  .FTSE  ont progressé 
respectivement de 0,09% et 0,2% mais le CAC 40 parisien  .FCHI  a abandonné 
0,37% (16,40 points) à 4.444,72 points.  
    Plombé par les fortes baisses des valeurs télécoms françaises, notamment 
Orange  ORAN.PA , l'EuroStoxx 50  .STOXX50E  a également reculé, de 0,2%. 
L'autre indice européen de référence, le FTSEurofirst 300  .FTEU3 , a mieux 
résisté, progressant de 0,23%. 
    Les télécoms  .SXKP  accusent la plus forte baisse sectorielle en Europe 
(-1,14%), plombées par Orange, qui a douché le marché en écartant toute 
participation à une opération de concentration dans les télécoms en France, 
renonçant ainsi, du moins pour le moment, au rachat de Bouygues Telecom. 
 ID:nL6N0PD16V  
    Le titre Orange a plongé de 3,52%, la plus forte baisse de l'Eurofirst 300, 
à 11,38 euros. 
    "Nous sommes tous d'accord pour dire qu'il y aura d'autres fusions en Europe 
(dans le domaine des télécoms) mais Orange ne semble pas vouloir jouer le jeu, 
ce qui lui a valu une sanction de la part des marchés", explique Veronika 
Pechlaner, gérante d'actifs chez Ashburton Investments.  
    Orange a entraîné dans sa chute Iliad  ILD.PA , maison mère de Free 
(-3,45%), Numéricable  NUME.PA  (-2,51%) et Bouygues  BOUY.PA  (-1,96%). 
    Contre la tendance à Paris, Alcatel-Lucent  ALUA.PA  (+3,67% à 2,737 euros) 
signe la plus forte hausse du CAC après que JPMorgan a relevé son conseil de 
neutre à surpondérer sur le titre de l'équipementier télécoms. [ID:nL6N0PD1Z1 
    Ailleurs en Europe, les constructeurs automobiles ont tiré leur épingle du 
jeu à l'image de Daimler  DAIGn.DE  (+0,77%) et Fiat  FIA.MI  (+0,47%), après la 
publication d'excellents chiffres sur les ventes de voitures aux Etats-Unis. 
    A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street était quasiment inchangée, 
les investisseurs reprenant leur souffle après avoir porté la veille le Dow 
Jones et le S&P à des niveaux record. 
    Sur le front du pétrole, le cours du Brent est repassé sous la barre des 112 
dollars  LCOc1  après la décision des rebelles libyens de rouvrir deux terminaux 
pétroliers.  ID:nL6N0PC5YS  
    Sur le marché des changes, le dollar est remonté face à un panier de devises 
internationales  .DXY  après la publication d'un indicateur encourageant sur les 
créations d'emploi aux Etats-Unis dans le secteur privé.  ID:nZON227J06  
    Les marchés ont en revanche peu réagi à des propos de la présidente de la 
Réserve fédérale, Janet Yellen, sur les limites de la politique monétaire face 
aux risques pesant sur la stabilité financière. 
 
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL6N0PD4IL  
 
 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Juliette Rouillon) 
  
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant