** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

le
0
    PARIS, 6 août (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse 
mercredi, sous le coup de craintes d'une nouvelle escalade des tensions en 
Ukraine alors que Wall Street, qui avait ouvert en repli pour les mêmes raisons, 
évoluait en légère hausse en raison d'un mouvement d'achats à bon compte après 
son récent accès de faiblesse. 
    À Paris, le CAC 40  .FCHI  a perdu 0,61% (-25,74 points) à 4.207,14 points. 
Le Footsie britannique  .FTSE  a cédé 0,69% et le Dax allemand  .GDAXI  0,65%, 
tandis que l'indice EuroStoxx 50  .STOXX50E  a abandonné 0,77% et le 
FTSEurofirst 300  .FTEU3  0,85%. 
    Dans le contexte d'incertitudes lié à la situation en Ukraine, les actifs 
jugés sûrs ont été plébiscités, à l'instar du dollar, qui a atteint un pic de 11 
mois face à un panier de devises international  .DXY  (+0,34%), des Bunds 
allemands (+0,56%), des emprunts du Trésor américain (+0,17%), du franc suisse 
(+0,06% par rapport au dollar) ou encore de l'or (+1,5%) 
    La Russie a massé environ 20.000 soldats près de la frontière avec l'Ukraine 
et pourrait prétexter une mission humanitaire ou de maintien de la paix pour 
envahir l'est de ce pays, déclare l'Otan mercredi dans un communiqué. 
    Européens et Américains ont adopté de nouvelles sanctions économiques contre 
la Russie et les tensions se sont exacerbées depuis qu'un appareil de la 
compagnie Malaysia Airlines s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine le 17 juillet. 
Les Occidentaux estiment que l'avion a été abattu par un missile fourni par la 
Russie.  ID:nL6N0QC3RG  
    Ailleurs en Europe, la Bourse de Lisbonne  .PS120  a plongé de près de 4,2%, 
revenant à un plus bas de plus d'un an, les inquiétudes concernant les 
conséquences de l'aide publique accordée à la Banco Espirito Santo  BES.LS , 
première banque du pays, reprenant le dessus après un soulagement initial. 
    La Bourse de Milan a abandonné 2,7% après des données montrant que, contre 
toute attente, l'Italie était retombée en récession au deuxième trimestre. 
 ID:nL6N0QC30N  
    Les cours du pétrole ont de leur côté augmenté à la suite de l'annonce par 
l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) d'une baisse des stocks de 
brut aux Etats-Unis la semaine dernière. Après un creux de neuf mois touché la 
veille en clôture, le Brent se rapproche des 105 dollars le baril. 
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL6N0QC58V  
 
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant