** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

le
0

PARIS/LONDRES, 23 mars (Reuters) - Les Bourses européennes ont globalement terminé en baisse lundi, un accès d'inquiétude sur la Grèce ayant poussé les investisseurs à prendre des profits après une séquence de hausse qui a propulsé les indices à des pics de sept ans et demi et au-delà. La chancelière allemande Angela Merkel rencontre ce lundi le Premier ministre grec Alexis Tsipras à Berlin avant la présentation par le gouvernement grec d'une liste détaillée de réformes structurelles lors d'une prochaine réunion de l'Eurogroupe. Les deux dirigeants se sont employés ces derniers jours à relativiser l'enjeu de la première visite officielle du chef du gouvernement grec à Berlin. ID:nL6N0WO0GL Alexis Tsipras a averti qu'il serait "impossible" pour son pays d'assurer le service de sa dette dans les prochaines semaines sans aide financière supplémentaire. ID:nL6N0WP1MS À Paris, le CAC 40 .FCHI a terminé en baisse de 0,65% (-32,97 points) à 5.054,52 points. Le Footsie britannique .FTSE a pris 0,22%, mais le Dax allemand .GDAXI a perdu 1,19%. La Bourse d'Athènes .ATG a pris 2,97% contre la tendance, dopée par ses banques. L'indice EuroStoxx 50 .STOXX50E accuse une baisse de 0,73% en clôture et le FTSEurofirst 300 .FTEU3 un recul de 0,76%. Ce dernier indice, qui reste en hausse de près de 17% depuis le début de l'année, avait inscrit vendredi son plus haut niveau en sept ans et demi, à la faveur notamment d'une rebond des valeurs pétrolières initié par une chute du dollar. "En moins de trois mois, les actions mondiales ont gagné plus de 15% en euros. De quoi tout de même se demander ce qu'il demeure comme potentiel de hausse", dit Malik Haddouk, directeur de la gestion diversifiée chez CPR AM. "Nous réduisons notre exposition à la classe actions dans son ensemble car nous anticipons une respiration après cette envolée des marché." Sur le marché obligataire, les rendements des dettes souveraines en zone euro se sont tendus après des commentaires optimistes du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, sur l'inflation qui, selon lui, devrait augmenter progressivement vers la fin de l'année. ID:nL6N0WP30S Le rendement des obligations à 10 ans de l'Etat espagnol a augmenté de huit points de base, à 1,26%, après la percée de Podemos, le nouveau parti espagnol de la gauche antilibérale, aux élections régionales d'Andalousie. ID:nL6N0WP00H Sur le marché des changes, l'euro a effacé ses pertes de début de journée et est reparti à la hausse après avoir affiché la semaine dernière sa meilleure performance hebdomadaire depuis fin 2011 vis-à-vis du dollar, affaibli par des commentaires de responsables de la Réserve fédérale américaine. EUR= Le président de la Fed de St Louis, James Bullard, a déclaré lundi à la CNBC que l'indice du dollar n'était pas loin de sa valeur d'équilibre et qu'on ne pouvait savoir dans quelle mesure la devise américaine continuerait à se renforcer face à l'euro. Des analystes soulignent que ces commentaires, tout comme les remarques de la présidente de la Fed à l'issue de la réunion de la banque la semaine dernière, reflètent un certain malaise des responsables politiques face à la fermeté du dollar. Le billet vert se traite à 1,0930 dollar (-1%) et son indice face à un panier de devises de référence .DXY perd 0,87%. Le pétrole a rebondi, le baril de Brent remontant vers les 56 dollars et le brut léger américain vers les 47 dollars, dans un marché nerveux depuis quelques jours avec le repli du dollar. Aux valeurs, Sika SIK.VX a bondi de 4,65%, plus forte hausse de l'indice large européen Stoxx 600, après que Saint-Gobain SGOB.PA a déclaré qu'une décision du tribunal cantonal suisse de Zoug ne remettait pas en cause son projet d'acquisition du chimiste suisse. ID:nL6N0WP1TD . Saint-Gobain a perdu 2,42%, une des plus fortes baisses de l'Euro Stoxx 50. LVMH LVMH.PA (-2,81%) a accusé le plus net recul du CAC. JP Morgan a abaissé sa recommandation sur le secteur du luxe. Le secteur automobile, victime de prises de profits, a tiré la cote vers le bas en Europe. Son indice .SXAP a cédé 2,79%. Pirelli PECI.MI prend 1,77%. Le groupe chinois China National Chemical Corp (ChemChina) a annoncé dimanche le rachat du fabricant de pneumatiques pour 7,1 milliards d'euros, l'un des fleurons de l'industrie italienne. ID:nL6N0WP0B8 * Tableau des principaux marchés mondiaux : ID:nL6N0WP42L (Juliette Rouillon pour le service français, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Patrick Vignal)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant