** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

le
0
    PARIS/LONDRES, 26 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé 
dans le désordre mercredi, prises entre des indicateurs américains dressant un 
tableau mitigé de l'économie outre-Atlantique et l'espoir de nouvelles mesures 
de soutien à la croissance de la BCE, dans des échanges calmes à la veille de 
Thanksgiving aux Etats-Unis. 
     Les déclarations du vice-président de la BCE Vitor Constancio, annonçant 
que la banque pourrait décider dès le premier trimestre 2015 s'il y a lieu de 
lancer un plan de rachat d'emprunts d'Etat, ont conforté ces espoirs. 
 ID:nL6N0TG3LB  
     La tendance en Europe est portée depuis vendredi par les déclarations du 
président de la Banque centrale européenne Mario Draghi, interprétées comme une 
promesse de rachats à venir de dettes souveraines par la banque centrale.  
    À Paris, l'indice CAC 40  .FCHI  a terminé en baisse de 0,2% à 4.373,42 
points. Le Footsie britannique  .FTSE  a fini sur une note stable (-0,03%), tout 
comme les indices européens EuroStoxx 50  .STOXX50E  et FTSEurofirst 300 
 .FTEU3  (+0,03%). Le Dax allemand  .GDAXI  s'est encore distingué, avec un gain 
de 0,55%, affichant sa dixième séance consécutive de hausse, soit sa plus longue 
série depuis mai 2013.  
    "Le sentiment est haussier", dit Markus Huber, trader chez Peregrine & 
Black. "Nous sommes en position d'achat sur le Dax parce que l'Amérique a 
énormément surperformé et, même si la croissance y est forte, elle est déjà 
intégrée dans les cours, alors qu'en Allemagne, ce n'est pas fini."  
    Sur le plan sectoriel, l'indice de l'énergie  .SXEP  a perdu 0,57%, plombé 
par le norvégien Seadrill  SDRL.OL  (-18,25%), premier explorateur offshore 
mondial par sa capitalisation boursière, qui a suspendu le versement de son 
dividende pour se concentrer sur son désendettement.  ID:nL6N0TG2DA  
    Les parapétrolières souffrent de la chute du pétrole qui pousse les 
compagnies pétrolières à limiter leurs investissements. A Paris, Vallourec 
 VLLP.PA  a perdu 2,79% et Technip  TECF.PA  2,7%, plus fort recul du CAC. 
    L'indice des transports et loisirs  .SXTP  (-1,07%) accuse la plus forte 
baisse sectorielle en Europe, avec la chute de Thomas Cook  TCG.L  (-17,69%) 
après l'annonce par le voyagiste de la démission de sa directrice générale 
Harriet Green, qui avait engagé le redressement du groupe en 2012. 
 ID:nL6N0TG0YR      
    Sur le marché des changes, le dollar a reculé face à un panier de devises de 
référence à la suite d'indicateurs américains jugés globalement décevants, sur 
le marché immobilier, le moral des ménages, l'emploi et l'activité.      
    Le rendement de l'obligation de référence à 10 ans du Trésor américain 
 US10YT=RR  est tombé à son plus bas niveau en un mois, à 2,25%. Une demande 
soutenue lors des adjudications de la semaine, des achats de fin de mois et la 
baisse de la confiance des ménages l'ont emporté sur la révision du PIB.   
    A la veille de la réunion ministérielle de l'Organisation des pays 
exportateurs de pétrole (Opep), le cours du Brent  LCOc1  reste sous 78,50 
dollars le baril, seuil sous lequel il a replongé mercredi, alors que l'idée 
d'une baisse de la production s'éloigne de plus en plus.  ID:nL6N0TG358  
     
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL6N0TG4I2  
 
 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant