** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

le
0

PARIS/LONDRES, 15 avril (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé stable ou en hausse mercredi après que la Banque centrale européenne (BCE) eut dit qu'elle restait fermement engagée à la pleine exécution de son plan de rachats d'actifs destiné à relancer la croissance et le crédit. La BCE n'a pas l'intention de réduire ou d'abréger son plan d'achats massifs de titres sur les marchés même si elle s'attend à voir la reprise économique s'amplifier dans la zone euro, a déclaré son président Mario Draghi, à l'issue de la réunion de politique monétaire de la banque centrale. ID:nL5N0XC3OH La BCE s'est engagée dans un programme de rachats d'actifs, notamment d'obligations souveraines de la zone euro, de plus de 1.000 milliards d'euros étalé jusqu'en septembre 2016. Ce plan est à l'origine du fort rally en Europe et de la chute de l'euro depuis le début de l'année, une aubaine pour les exportateurs. À Paris, l'indice CAC 40 .FCHI a terminé en hausse de 0,7% à 5.254,35 points. Le Footsie britannique .FTSE a gagné 0,3% et le Dax allemand .GDAXI a fini sur une note stable (+0,03%). Au niveau européen, l'EuroStoxx 50 .STOXX50E a pris 0,5% et le FTSEurofirst 300 .FTEU3 0,65%, ce dernier indice ayant atteint en séance son plus haut niveau depuis près de 15 ans à 1.653,85 points. "L'impact des mesures d'assouplissement quantitatif de la BCE est énorme. Avec la glissade de l'euro et la baisse des coûts de financement, cela crée un gros potentiel de hausse des marges des entreprises dans la zone euro", dit Serge Pizem, responsable des investissements chez AXA Investment Managers. Seule la Bourse d'Athènes .ATG (-1,94%) a perdu du terrain après des déclarations du ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble pessimistes sur les chances d'un accord la semaine prochaine sur la dette grecque. ID:nL5N0XC4NA L'agence de notation Standard & Poor's a par ailleurs abaissé la note de crédit de la Grèce de "B-" à "CCC+" après la clôture, avec une perspective devenue négative. ID:nL5N0XC4SC Aux valeurs, Alcatel-Lucent ALUA.PA a perdu 15,51%, plus forte baisse du CAC 40 et du Stoxx 600 .STOXX . L'équipementier télécoms a continué d'occuper le devant de la scène après que Nokia NOK1V.HE (-1,47%) a dévoilé son offre de rachat du groupe franco-américain. Des actionnaires d'Alcatel pourraient avoir été déçus par l'absence d'une partie en numéraire dans la transaction, selon des traders. ID:nL5N0XC0GA La chute d'Alcatel a pesé sur le secteur technologique .SX8P , dont l'indice a cédé 1,6%, plus net recul en Europe. Les valeurs de l'énergie .SXEP (+2,01%) et des ressources de base .SXPP (+1,73%) ont affiché en revanche les plus fortes hausses sectorielles en Europe après l'annonce d'une croissance chinoise ralentie au premier trimestre mais conforme aux attentes des économistes. ID:nL5N0XC04G A Paris, Technip TECF.PA a gagné 4,01% et ArcelorMittal ISPA.PA 2,88%. Le dollar a rebondi contre l'euro au vu du ton de la BCE demeuré très accommodant et ce malgré une contraction de la production industrielle américaine. ID:nL5N0XC36V Les cours du pétrole ont nettement progressé après l'annonce d'une hausse de 1,29 million de baril des stocks de brut américains, plus faible que prévu, dans la semaine au 10 avril, selon l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). * Tableau des principaux marchés mondiaux : ID:nL5N0XC4WU (Avec Blaise Robinson, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant