** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

le
0
    PARIS/LONDRES, 3 février (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en 
hausse mardi, portées par l'espoir d'un accord sur la dette grecque, le nouveau 
gouvernement d'Alexis Tsipras semblant adopter une position plus conciliante 
dans les négociations avec ses partenaires européens. 
    Athènes a abandonné ses appels à un effacement de sa dette, une option 
rejetée par l'ensemble de ses créanciers et partenaires européens, et propose 
d'échanger la dette publique grecque détenue par la Banque centrale européenne 
(BCE) et le secteur public contre des obligations indexées sur la croissance et 
des obligations perpétuelles, évitant ainsi de faire subir des pertes à la dette 
détenue par le secteur privé, a dit une source lundi.  ID:nL6N0VC4I6           
    À Paris, l'indice CAC 40  .FCHI  gagne 0,99% à 4.673,50 points vers 8h40  
GMT. À Francfort, le Dax  .GDAXI  prend 0,88% et à Londres, le FTSE  .FTSE  
0,94%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro  .STOXX50E  avance de 1,09% et le 
FTSEurofirst 300  .FTEU3  de 0,86%. Madrid  .IBEX  et Lisbonne  .PSI20  gagnent 
plus de 1% et Athènes  .ATG  poursuit son rebond avec un gain de 4,85%.         
    Dopée par la baisse de 25 points de base du taux directeur de la banque 
centrale australienne, à 2,25%, la Bourse de Sydney  .AXJO  a gagné 1,5% alors 
que le dollar australien  AUD=D4  a touché son plus bas niveau depuis mai 2009.  
    Aux valeurs, BP s'adjuge près de 4% dans les premiers échanges, une des plus 
fortes hausses de l'EuroFirst 300, après avoir annoncé des résultats 
trimestriels meilleurs que prévu, tout en passant des provisions pour 
dépréciations d'actifs de 3,6 milliards de dollars et en abaissant ses dépenses 
d'investissement pour 2015 face à la baisse du prix du pétrole.  ID:nL6N0VD0NT   
   
    Le rebond du brut contribue également à la hausse de l'ensemble du secteur 
pétrolier et minier, avec des gains de 3,2% pour Statoil  STL.OL , de 7,5% du 
norvégien Seadrill  SDRL.OL , de 2,9% pour Repsol  REP.MC , de 2,5% pour Total 
 TOTF.PA  et de 3,15% pour Technip  TECF.PA , en tête du CAC.           
    En revanche, BG Group  BG.L  (+0,9%), autre groupe pétrolier et gazier 
britannique, sous-performace après avoir passé une charge de dépréciation 
d'actifs de près de six milliards de dollars (5,3 milliards d'euros) dans ses 
comptes 2014 en raison de la chute des cours du pétrole.   ID:nL6N0VD148  
    Les banques sont également bien orientées avec un gain de 1,6% de l'indice 
sectoriel en Europe  .SX7P . La banque espagnole Santander  SAN.MC  prend 1,9% 
après un bond de près de 70% de son bénéfice au quatrième trimestre grâce 
notamment à une baisse des charges pour créances douteuses.  ID:nL6N0VD0I4  A 
Paris, Société générale  SOGN.PA  prend 1,69% et BNP Paribas  BNPP.PA  1,12%. 
    Areva  AREVA.PA  en revanche recule de 1,7% après l'annonce par le groupe 
nucléaire de nouvelles charges et dépréciations d'actifs qui pèseront sur ses 
résultats au titre de 2014.  ID:nL6N0VC45Q   
    LVMH  LVMH.PA  (+0,1%) est à la traîne avant ses résultats après Bourse. 
    Les cours du pétrole poursuivent leur rebond avec un baril de brut léger 
américain au-delà des 50 dollars et un Brent qui se rapproché des 56 dollars.  
    Le pétrole a rebondi de plus de 11% en cours des deux derniers jours, 
certains investisseurs faisant le pari que les cours ont touché un plancher 
après une glissade qui a duré sept mois. Toutefois, les inquiétudes persistantes 
sur la demande chinoise limite ses gains. 
    Les devises liées au pétrole, comme le dollar canadien et la couronne 
norvégienne, ont bénéficié de ce rebond, alors que l'euro se maintient autour de 
1,1330 dollar après avoir progressé de 0,5% la veille dans l'espoir d'un accord 
sur la dette grecque et après les indicateurs décevants aux Etats-Unis. 
    Le dollar perd près de 0,35% face au yen, autour de 117,20. 
    Sur le plan macroéconomique, les investisseurs attendent les prix à la 
production de la zone euro en décembre, à 10h00 GMT, puis les commandes à 
l'industrie aux Etats-Unis, à 15h00 GMT. 
         
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL6N0VD1EH  
 
 (Avec Blaise Robinson, Juliette Rouillon pour le service français, édité par 
Benoît Van Overstraeten) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant